Les sports

Les hypocrites se démasquent

Après l’élimination de l’équipe de France de la Coupe du Monde

Céline Tabou / 26 juin 2010

Depuis quelques jours, nous assistons à un déchaînement inouï de violence verbale et un flot de propos hors normes contre les joueurs de l’équipe de France. Faut-il considérer que la grève unanime et le geste de solidarité des Bleus aient atteint le cœur sensible d’un système ? Nous disions, ici même, que la rébellion des Bleus était salutaire ; désormais, le débat qui s’est ouvert doit aller jusqu’à la transparence sur le capitalisme footballistique ainsi que son système mafieux.

"Voyous", "racailles", "enfants gâtés", "immatures", etc. Tout le monde s’en mêle et à chacun de surenchérir. Cela fait les choux-gras des médias et alimentent un populisme des plus exécrables ! Quand on connaît les auteurs de ces propos, les fonctions qu’ils occupent, on reste surpris devant leur manque de sang froid.
Si les paroles rapportées et attribuées à Anelka ont été considérées comme inacceptables, que dire de tout ce qu’on entend, en particulier sur les ondes radios et sur le web ? Les "juges" ont perdu leur vertu.
La question se pose de savoir comment des intellectuels, politiques, journalistes peuvent attaquer des personnes n’ayant pas cautionné un système mafieux ?

Une mauvaise fois persistante

Leurs attitudes relèvent de l’hypocrisie qui règne dans le milieu du foot ainsi que ses branches dérivées. En effet, joueurs, agents, sponsors, politiciens connaissent parfaitement les rouages de ce système capitaliste, et ses enjeux financiers et politique. N’étant pas candidat au suicide, l’attitude des Bleus a ouvert une polémique. Profitant de ce système, les acteurs au cœur de celui-ci, n’hésitent pas à porter la responsabilité sur les joueurs, afin de masquer les vrais problèmes qui règnent dans le monde du Football, et surtout leur degré de responsabilité dans cette faillite collective. Le geste de rébellion des joueurs fait alors tomber les masques et dévoile toute la supercherie qui règne dans le monde des médias, de la politique, des financiers, autour de ce sport.
Cette hypocrisie était alors enfouie derrière des strass, mais aujourd’hui elle est révélée au grand jour, et va mettre en évidence les vrais responsables de cette fumisterie. En effet, le système a explosé avec les Bleus. D’autant plus, que chacun sait que le monde du foot génère des profits considérables. Les salaires des joueurs en sont un exemple parmi tant d’autres. Il ne s’agit pas d’une nouveauté. C’est même pour ces raisons qu’ils sont adulés ou montrés en exemple. Pourquoi ce revirement inattendu ? D’où provient cette débauche de vertus insoupçonnées ? Et, si c’était pour faire un pare feux pour sauver les meubles ?

Un système mafieux

Une fois encore, les joueurs sont jetés à la vindicte populaire. Bien que critiqués de toute part, il y a encore des acteurs (entraîneurs, agents, ou sponsors) qui poussent des enfants à servir de proies faciles pour alimenter des objectifs financiers inavouables. Cela même qui vante les mérites de ce système ne devrait-il pas mettre sur la table les chiffres générés par leurs activités dans le football ?
Car le système se renouvelle rapidement. On prévoit déjà d’autres joueurs pour remplacer les rebelles pour alimenter le capitalisme footballistique.

Céline Tabou



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Le malaise qui touche notre équipe nationale n’a rien à voir avec l’argent. Les gains que leur procure cette participation à la coupe du monde est ridicule en rapport avec ce qu’ils touchent de leur club, de leur sponsors et des publicités auxquels les joueurs vendent leur image. La mal-être vient du manque de respect à l’entraîneur,(même s’il est contestable), du manque de respect à l’honneur de porter le maillot de la nation. Il suffit de regarder leurs attitudes pendant qu’est jouée la Marseillaise. Le luxe qu’on leur accorde, avion première classe, hôtels, voiture, sécurité est démesuré pour de simplets footeux, aux qualités intellectuelles plus que primaires.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com