Les sports

“Moringueur Bagatelle” sur le net

Témoignages.re / 14 août 2010

En images et bientôt en vidéos les moringueurs de l’association ODAS à Bagatelle partagent leur passion pour cet “art guerrier réunionnais” sur la toile.

Rencontre de volley-ball France-Chine, soirée malgache, foire de Bras-Panon, Leu Tempo Festival, nouvel an tamoul... les moringueurs de l’association ODAS (Office pour le développement de l’action sociale) sont partout dans l’île et même hors de l’île, comme ce séjour à l’île Maurice en février dernier avec les élèves. Mais les moringueurs du quartier de Bagatelle à Sainte-Suzanne sont aussi sur la toile. Ils ont leur propre site internet où ils mettent en ligne les photos de tous leurs spectacles et bientôt des vidéos. L’association ODAS, présidée par David Testan, met en place des activités d’animation, d’insertion culturelle, sportive et professionnelle. Sa principale activité est la promotion du moringue à travers l’île par les spectacles, challenges, championnats et la transmission du patrimoine aux plus jeunes. Une section échasse a aussi été créée et participe aux manifestations culturelles. Depuis la création du Centre régional de moringue, l’association dispose d’un lieu adapté aux entraînements et elle travaille avec le Comité réunionnais de moringue.
Le site internet de l’association retrace l’histoire de cet “art guerrier” qu’est le moringue à La Réunion : « d’un strict point de vue étymologique, le terme de “moring” appartient à la langue malgache. Pratiqué à la source par les descendants d’esclaves originaires d’Afrique et de Madagascar, le “moring” sera adopté au XXème siècle par la population la plus défavorisée de l’île de La Réunion. Malgré la proclamation officielle de l’abolition de l’esclavage le 20 décembre 1848, le moring restera encore pendant quelques décennies le patrimoine exclusif des affranchis ». Les portraits des jeunes moringueurs, garçons comme filles, s’affichent sur le site de l’association et les commentaires laissés par les jeunes et leurs parents témoignent de la joie de voir vivre cet art. On y découvre également en image les étapes de la pratique du moringue, la tenue, le rituel, la danse, les épreuves d’équilibre, le défi, les techniques comme “le talon zirondel”, le “kou de pié tét”, les expressions pour comprendre le moringue, autant de descriptions qui montrent la richesse de patrimoine culturel, donneront peut-être envie à d’autres jeunes comme aux gramounes de renouer avec cette tradition et de devenir des “Coco l’enfer” ou des “Hervé la flèche”, célèbres moringueurs dont seuls les noms nous sont parvenus grâce à la transmission orale.

EP

Site internet : www.assodas.com
Légende 6a
Les photos des moringueurs d’ODAS, comme celle-ci, — les vidéos bientôt — sont en ligne. Cette association de Bagatelle (Sainte-Suzanne) pétille d’idée.
(photo d’archives EP)


Les prochaines rencontres

Le Kok d’Or à Saint-Benoît le 28 août, le Championnat de moringue le 19 septembre aux Camélias, le Kok Tablissement à l’Éperon le 10 octobre, suite du Championnat de moringue le 31 octobre au Port, le 7 novembre au Tampon, le 21 novembre à Petite-Île, et la finale à Saint-Paul le 12 décembre. Le Kok dur aura lieu à Saint-Louis le 5 décembre.


Kanalreunion.com