Les sports

Nouveaux moyens pour la lutte contre le dopage à La Réunion

Lutter contre un fléau pour le sport et la santé des sportifs à tous les niveaux

Témoignages.re / 19 novembre 2014

Hier à Saint-Pierre a eu lieu la présentation de la nouvelle antenne médicale de prévention du dopage au sein du CHU Sud Réunion en présence de M. David Gruson directeur du CHU de la Réunion, de Pierre Berger directeur du CHU Sud et Denise Hong- Hoc-Cheong directrice de la DJSCS Réunion.

JPEG - 50.1 ko
Dr Catherine Mimran, Responsable du service de cardiologie ; Dr Sandrine Hoareau-Duchaine, DRJSCS ; Mme Denise Hong Hoc Cheong, Directrice de la DJSCS ; M David Gruson, Directeur Général du CHU de La Réunion ; Dr Bruno Lemarchand, Service de cardiologie.

L’antenne médicale de prévention du dopage (AMPD) dirigée par le Dr Bruno Lemarchand, est implantée au sein de l’unité fonctionnelle (UF) de médecine du sport du CHU SUD dirigée par le Dr Catherine Mimran. Avec le développement récent de l’activité de médecine du sport au CHU, il s’est logiquement imposé que les missions de l’AMPD soient assurées au sein de cette unité du CHU Sud.

La prévention du dopage vient ainsi s’ajouter aux activités de l’unité fonctionnelle de médecine du sport, qui assure déjà des soins de traumatologie du sport, une importante partie du suivi des sportifs de haut niveau, une activité de recherche et de formation et propose des évaluations cardio-respiratoires et diététiques des sportifs.

Le dopage est un fléau pour le sport et pour la santé des sportifs à tous les niveaux. L’ouverture de l’AMPD répond aux objectifs du ministère de renforcer les actions de lutte et de prévention. Des actions qui nécessitent la mobilisation et la sensibilisation de tous : acteurs institutionnels, mouvement sportif, usagers et familles des sportifs.
L’AMPD est un outil de prévention au service de la santé des sportifs et d’accompagnement des autres actions locales de prévention du dopage et des conduites dopantes. Elle a une mission de soins, d’information et de prévention, d’expertise, de veille sanitaire et de recherche dans le domaine du dopage.

La création de l’AMPD est le résultat d’un partenariat entre la Direction de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DJSCS), l’Agence de Santé Océan Indien (ARS- OI) et le CHU SUD. Elle a reçu l’agrément du ministère de la ville, de la jeunesse et des sports le 17 septembre 2014.

L’activité de l’AMPD est financée par le CHU SUD avec la mise à disposition du personnel et des locaux de l’UF de médecine du sport et une subvention de fonctionnement de 27 000 euros de la DJSCS.

JPEG - 76.4 ko

Le dopage détecté : 6 % des contrôles


La Direction des sports assure également la mise en œuvre des actions de lutte contre le dopage.
Ainsi le Conseiller interrégional antidopage (CIRAD) de la DJSCS coordonne les actions de contrôle antidopage avec le médecin de lutte antidopage et l’équipe des 15 agents préleveurs, médecins ou infirmiers.
Chaque année, ce dernier, dans le cadre du plan d’action de l’Agence Française de Lutte contre le dopage (AFLD), met en œuvre plus de 140 contrôles. Parmi les sportifs contrôles, 6% d’entre eux sont détectés positifs en moyenne chaque année.


Kanalreunion.com