Les sports

Réouverture de la station VTT du Maïdo

Partenariat Conseil général, ONF et Comité régional du cyclisme

Témoignages.re / 16 août 2013

Plus de 130 kilomètres de pistes dont 80 adaptées à la pratique familiale pour viser 50.000 usagers potentiels et promouvoir à la fois tourisme et pratique sportive, le VTT retrouve pleinement sa place au Maïdo : une activité de pleine nature dans la zone centrale du Parc national



JPEG - 154.2 ko
Ces sportifs roulent sur la piste Oméga, un parcours adapté à la randonnée en famille.

Mercredi, le Conseil général, l’ONF et le Comité régional de cyclisme avaient donné rendez-vous à la presse à la croisée de la route forestière des Tamarins et de celle du Maïdo. Les partenaires ont présenté la modernisation du réseau des pistes de VTT dans ce massif des Hauts de l’Ouest. Représentant le Conseil général, Joseph Sinimalé a expliqué comment cette réalisation s’intègre dans les compétences du Conseil général. Hervé Houin, directeur régional de l’ONF, a salué le travail des agents qui ont œuvré pour cette réalisation. Véronique Sauvageot, représentant la Direction de la Jeunesse et des Sports, a précisé l’implication de l’État. Quant à Jean-Louis Paris, président du Comité VTT, il a rappelé le rôle du Maïdo dans la pratique de ce sport à La Réunion.

Jusqu’en 2006, 3% des touristes arrivant sur l’île avaient pour motivation majeure de venir y pratiquer le VTT. Ce pourcentage correspondait à environ 13.000 personnes.

Près de 50.000 pratiquants

L’important réseau existant jusqu’alors, d’une longueur cumulée estimée à 1.500 kilomètres par la Maison de la Montagne et de la Mer, représentait un atout indéniable pour notre île. La médiatisation de quelques épreuves sportives remarquables comme la Mégavalanche organisée depuis 1995 avait également contribué à forger de l’île cette vision sportive, en lien avec la pratique du VTT.

De plus, le nombre de pratiquants n’a cessé d’augmenter à La Réunion. Ils sont près de 50.000. Plus de 2.000 VTT seraient vendus chaque année sur l’île, ce chiffre ayant même pu atteindre certaines années une valeur proche du double. Au Maïdo, les descentes VTT du sommet à la mer sont une activité économique qui a créé plusieurs emplois.

Le VTT constitue la deuxième activité de loisirs sportifs, au sens commun du terme, la plus pratiquée sur l’île, après la randonnée pédestre, et la première selon la définition officielle des loisirs sportifs. C’est dire son importance, dans la satisfaction des besoins de loisirs en milieu naturel de la population locale, principalement, et des touristes, secondairement.

Du Maïdo à Tévelave

Mais pendant plusieurs années, le réseau des pistes n’a pu être entretenu, si ce n’est pas quelques bénévoles. Il a donc fallu rouvrir les sentiers, et refaire toute la signalétique.

Il fallait aussi prendre en compte l’intégration dans une zone centrale de Parc national, devenu bien du Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Comité de cyclisme, Conseil général et ONF ont décidé de lancer une première tranche de travaux dans le massif du Maïdo, dans les Hauts de l’Ouest, du rempart de Mafate à la forêt du Tévelave. Ce sont environ 130 kilomètres, dont 80 d’itinéraires en boucle qui ont été restaurés.

Les parcours s’étendent du point de vue du Maïdo à 2.200 mètres, jusqu’à la ligne des 1.300. D’autres travaux sont prévus pour mettre en place des itinéraires balisés du sommet des montagnes à la mer.

Après les Hauts de l’Ouest, d’autres stations sont en projet, comme Sainte-Rose.

Les partenaires

Le Département de La Réunion est le maître d’ouvrage de cette opération. Le positionnement fort de la collectivité départementale sur cette action est de nature à offrir les garanties nécessaires quant à l’entretien ultérieur des équipements ainsi réhabilités.

Le service technique pour la mise en œuvre de l’opération et la programmation des opérations ultérieures, en investissement ou en entretien, est l’Office National des Forêts, gestionnaire du domaine forestier et partenaire historique du Conseil général pour la gestion des équipements d’accueil.

Le conseil technique, quant à la spécialité VTT, est assuré auprès du Département et de l’ONF par les cadres techniques du Comité régional du Cyclisme.


Kanalreunion.com