Les sports

Sainte-Suzanne a brillé sous toutes les latitudes grâce à ses champions

Salle des fêtes Gérose Barivoitse “Lo Rwa Kaf” du Bocage

Témoignages.re / 18 août 2011

La Mairie de Sainte-Suzanne, en collaboration avec l’OMS, a rendu un vibrant hommage hier à tous les athlètes de la Ville qui, au titre de leur présence à des manifestations sportives internationales et grâce à leurs prestigieux palmarès, ont permis de porter haut l’étendard de la Ville à travers le monde.

« Je suis fière de vous adresser à tous, chers athlètes de notre commune, mes plus sincères félicitations. Savez-vous que, grâce à vous, notre Ville a été présente à Tbilissi en Géorgie, à Cebu aux Philippines, aux Seychelles, au Brésil, en Autriche, en Slovénie durant ces mois de juin et juillet ? ». Yolande Pausé, le maire de la Ville, a tenu à mettre en exergue le rayonnement international des associations sportives de Sainte-Suzanne ainsi que des licenciés sélectionnés au sein des équipes de France ou de La Réunion dans leurs disciplines respectives.
« Notre politique sportive porte ses fruits depuis quelques années, et aux nombreuses récompenses que le Niagara Canoë Kayak Club de Sainte-Suzanne et le Karaté Club ont glanées ces dernières années viennent maintenant s’ajouter vos titres mondiaux, européens et indocéaniques. Je tiens également à féliciter vos entraineurs et toutes les équipes dirigeantes de vos clubs qui, avec passion, contribuent chaque jour au dynamisme de nos nombreux clubs sportifs. La commune de Sainte-Suzanne vous en est reconnaissante et reste à vos côtés pour continuer à œuvrer, dans la mesure de ses moyens, à l’épanouissement de notre jeunesse ».

Il est revenu l’honneur à l’adjoint chargé des Sports, Laurent Damour, et au président de l’OMS, Gilbert Barcatoula, de dresser le palmarès de cette première moitié de l’année 2011 des athlètes et associations de Sainte-Suzanne.

En guise de bilan et en remerciements des efforts financiers consentis par la commune de Sainte-Suzanne et l’OMS, le président de l’association a remis à Yolande Pausé et à Gilbert Barcatoula un livre souvenirs retraçant les moments forts de ces Championnats du monde, mais aussi les images d’une rencontre des peuples philippin et réunionnais.

Les voyages ne font pas que former la jeunesse, ils permettent aussi de créer des passerelles et d’unifier les peuples du monde entier.
Au-delà des titres et des palmarès, n’est-ce pas cela l’essentiel ?

Max Carpin



(photo MM)

• Patrick Sicard, champion d’Europe et vice-champion du monde de VTT descente, licencié au sein de l’ASEC de Quartier Français
« Je suis rentré fin juillet avec, dans mes valises, un titre de champion d’Europe et un titre de vice-champion du monde ». Après son titre mondial des moins de 50 ans il y a deux ans à Pra-Loup en DH, Patrick Sicard a en effet ramené, le 16 juin, celui de champion d’Europe des moins de 55 ans en Slovénie. La suite ? Elle allait se dérouler au Brésil, dernière semaine de juillet, à l’occasion des Championnats du monde, cette fois. Finalement deuxième, derrière un coureur suisse qui l’a devancé de deux secondes et qui avait remporté les Championnats du monde l’année dernière dans la catégorie plus jeune, il garde malgré tout un bon souvenir de son voyage brésilien : « Je ne regrette vraiment pas d’être allé au Brésil. D’abord parce que j’avais envie d’y aller depuis l’année dernière, mais aussi parce que je rentre de voyage avec un titre et demi ! ».


• Patrick Sicard, champion d’Europe et vice-champion du monde de VTT descente, licencié au sein de l’ASEC de Quartier Français
« Je suis rentré fin juillet avec, dans mes valises, un titre de champion d’Europe et un titre de vice-champion du monde ». Après son titre mondial des moins de 50 ans il y a deux ans à Pra-Loup en DH, Patrick Sicard a en effet ramené, le 16 juin, celui de champion d’Europe des moins de 55 ans en Slovénie. La suite ? Elle allait se dérouler au Brésil, dernière semaine de juillet, à l’occasion des Championnats du monde, cette fois. Finalement deuxième, derrière un coureur suisse qui l’a devancé de deux secondes et qui avait remporté les Championnats du monde l’année dernière dans la catégorie plus jeune, il garde malgré tout un bon souvenir de son voyage brésilien : « Je ne regrette vraiment pas d’être allé au Brésil. D’abord parce que j’avais envie d’y aller depuis l’année dernière, mais aussi parce que je rentre de voyage avec un titre et demi ! ».


• Jeux des Iles de l’océan Indien, Seychelles 2011
Julien Sindraye, arbitre international de football (qui a officié lors de la finale Seychelles-Maurice) et Cédric Peroumal Candama, médaillé de bronze Boxe anglaise en -69Kg


• Championnat du monde de Kali Arnis Eskrima à Cebu
L’association KAIASSE ramène 8 médailles d’or et 8 médailles d’argent de Championnat du monde de Kali Arnis Eskrima qui se sont déroulés à Cebu, aux Philippines, du 21 au 28 juillet.


Kanalreunion.com