Les sports

Six champions du monde de VTT au départ de la Mégavalanche de La Réunion

Une 16ème édition entre le Maïdo et Saint-Paul

Manuel Marchal / 26 novembre 2010

La présentation de la 16ème édition de la Mégavalanche a eu lieu hier à la Mairie de Saint-Paul. Anne-Caroline Chausson et Nicolas Vouilloz, les vainqueurs de la première édition courue en 1995 sont toujours des vainqueurs potentiels, mais ils devront faire face à une génération montante menée par plusieurs champions du monde, au premier rang desquels figure Nino Schurter, vainqueur de la dernière Maxi-Avalanche de l’année à Flims en Suisse.

Dimanche a lieu la 16ème édition de la Mégavalanche entre le Maïdo et Savanna. Hier, la conférence de presse de présentation de l’événement avait lieu à la Mairie de Saint-Paul. Huguette Bello est la présidente du comité d’organisation de la course dirigée par Georges Edwards, un des pionniers de la descente Moutain Bike en France, créateur de la Mégavalanche.
Cette compétition consiste à un départ simultané de tous les concurrents, et le premier arrivé a gagné. C’est ce qui s’appelle de la descente marathon car au lieu des quelques minutes de course habituelle, ce sont 30 kilomètres de parcours pour un effort de moins d’une heure pour les plus rapides.
Mais pour éviter les embouteillages dans les sentiers, les pilotes seront répartis en trois vagues de départ dimanche.
Pour figurer dans la course reine Mégavalanche qui partira à 9 heures dimanche du Maïdo, il faudra finir dans les 20 premiers de chacune des 5 manches de qualification disputées demain entre la piste de décollage de parapente de Bellemène et l’arrivée au temple près du moulin à eau. Les 20 suivants disputeront la Méga Challenger, et les autres la Méga Amateur. Les concurrentes auront quant à elle une course spécifique, la Méga Ladies.
Du côté des favoris, au premier rang figurent les premiers vainqueurs de la Mégavalanche à La Réunion : Nicolas Vouilloz et Anne-Caroline Chausson, respectivement 10 et 12 fois champion du monde de descente. Anne-Caroline Chausson est également la première championne olympique de BMX, titrée à Pékin. 15 ans après, ces deux pilotes sont toujours dans la course, tout comme Cédric Gracia, 4ème de la première Mégavalanche à La Réunion, champion du monde junior 1995 et meilleur temps absolu de cette course courue voici 15 ans en Allemagne. Quant à Fabien Barel, double champion du monde au début de la décennie, il renoue avec la compétition après une saison marquée par une blessure.
Mais la génération montante sort les dents, avec le dernier vainqueur d’une descente marathon en Europe, le Suisse Nino Schurter. Arrivé la semaine dernière, il a déjà plusieurs fois reconnu le parcours au guidon d’un prototype qui annonce l’avenir du Moutain Bike : des suspensions à débattement variable et un poids léger possible grâce à un cadre en carbone. Champion du monde de VTT Cross Country l’an dernier, Nino Schurter a gagné la Coupe du monde cette année.
Le Vosgien Remy Absalon est un autre prétendant. En l’absence de René Wildhaber, il est le dernier vainqueur de la Mégavalanche de La Réunion. Il a gagné cette année la série Maxiavalanche en Europe et il est un spécialiste de descente marathon. Il devra se méfier de l’Alsacien Jérome Clémentz, vainqueur de la Mégavalanche de l’Alpe d’Huez.
Julien Absalon est un autre favori. Le frère de Rémy est double champion olympique de VTT, et il totalise quatre titres de champion du monde.
Dans ce plateau extrêmement relevé, les Réunionnais tenteront de tirer leur épingle du jeu. Ils pourront compter sur Florent Payet qui participe à la Coupe du Monde dans une équipe qui roule sur des vélos d’Afrique du Sud, Morewood.
Pour Anne-Caroline Chausson, l’objectif est de remporter une 4ème Mégavalanche et de succéder au palmarès à Estelle Vuillemin qui avait étrenné son titre de championne du monde par une victoire à La Réunion l’an passé.

M.M.


Kanalreunion.com