Les sports

Un encouragement à développer une politique de promotion du vélo

Belle réussite de la 3ème édition de La Soréfi Réunion Cyclo Tour

Témoignages.re / 21 mai 2012

Près de 1.500 usagers du vélo, de tous âges et venus de toute l’île hier à l’Étang-Salé, ont participé avec bonheur aux trois parcours organisés par le Comité réunionnais de promotion du vélo (CRPV) pour le troisième grand "cyclo tour" réunionnais. Ce succès doit inciter les responsables politiques et administratifs du pays à accentuer les actions encourageant la population à utiliser le vélo comme moyen de déplacement dans le cadre d’un développement durable. Il faudrait mener dans toute l’île une "politique vélo" comme celle qu’a lancée Paul Vergès en tant que maire du Port et en tant que président de la Région.

Philippe de Cotte, président du CRPV, et les autres organisateurs de La Soréfi Réunion Cyclo Tour étaient très heureux hier de la réussite de la troisième édition de cette action destinée à développer les déplacements à vélo dans notre île. Près de 1.500 personnes ont profité de la bonne organisation de cet événement pour apprécier l’un des trois parcours : soit la rando de 38 km autour de l’Étang-Salé ; soit la rando sportive de 80 km, également dans les environs de cette commune ; soit enfin la cyclo sportive de 230 km tout autour de l’île, remportée par Stéphane Lucilly en 6 heures 50.
En tout cas, tout s’est très bien passé. D’autant plus que les organisateurs, avec notamment l’aide de nombreux bénévoles, ont assuré au mieux la sécurité des participants sur les différents parcours.

Une île cyclable

En plus de leur sécurité, les participants ont également apprécié la beauté des paysages et de l’environnement, ainsi que l’ambiance très amicale qui entourait les cyclistes et les liait les uns aux autres. Ils ont aussi pu constater que les déplacements à vélo sont possibles pour les personnes de tous les âges, à condition que des précautions soient prises pour être constamment prudent, vigilant et donc sécurisé.
Comme l’a expliqué le président du CRPV, de plus en plus de Réunionnais font l’expérience — parfois quotidienne — que l’usage du vélo pour se déplacer est très utile pour leur santé, pour leur environnement, pour leur budget et pour leurs liens sociaux. Voilà pourquoi promouvoir le vélo par une politique globale et cohérente — en faisant de La Réunion une île cyclable et en libérant les Réunionnais de tous les préjugés négatifs dont on leur bourre le crâne à propos du vélo — est un des moyens essentiels pour mettre en œuvre une politique du développement durable.

Correspondant


Kanalreunion.com