Les sports

Un raideur pas comme les autres…

Grand Raid 2010

Sophie Périabe / 22 octobre 2010

Après plus d’un an d’entraînement, le voilà enfin prêt ! Notre ami et collègue photographe, Tonio, s’est élancé hier soir à 22h du Cap Méchant à Saint-Philippe parmi quelques 2.600 raideurs. 163 km et 9.643 m de dénivelé positif l’attendent tout au long du « parcours de fou » qui traverse notre île du sud au nord en passant par les 3 cirques.

Cette année, “Témoignages” a aussi son « fou » à encourager, le dossard 1890. Antonio Prianon, notre photographe, a décidé de se lancer dans la plus célèbre course de La Réunion, une des plus difficiles au monde. En effet, le Grand Raid est devenu une course incontournable et attire chaque année de grands athlètes.
Cet amoureux fou de la nature s’est lancé un défi physique, tout d’abord, mais également psychologique.
« Pou mwin, c’est un défi de taille pou un être humain et mi sent que mi peut réussir », lance t-il confiant à quelques heures du départ.
Selon lui, « lé incroyable comment le corps humain y peut adapter à des conditions extrêmes ». Au début de son entraînement, il y a un an, « c’était difficile », avoue-t-il. « Mi faisait une sortie tous les 15 jours. Après mwin la commence la course à pied et au fur et à mesure, le rythme y vient ». Aujourd’hui, après des heures d’entraînement, « 30 km de course à pied, c’est comme si rien n’était ».
Et pour garder « une part de surprise » à cette course, le sportif a choisi de ne pas s’entraîner sur la portion du parcours comprise entre Dos d’Âne et La Redoute.

Mais pour réussir cette course hors du commun, il faut avoir les jambes solides mais également un mental à toute épreuve. Et là, Tonio peut compter sur le soutien sans faille de sa famille et de ses amis. « Mi veut partage ce défi là avec ma famille. Mwin la besoin du soutien de la famille et des amis ». Malheureusement, sa femme n’a pas pu l’accompagner à Saint-Philippe hier soir, mais Gabrielle, sa petite fille, était aux premières loges pour encourager son papa. « Madame va suive à mwin su internet, nora toujours un lien entre elle et mwin ».

Tout au long de son parcours, Tonio pourra compter sur une équipe d’assistance, de la famille et des amis qui viendront le soutenir aux points de ravitaillement, « partout où lé possible ».
Mare à Boue, Plaine des Cafres, Cilaos, Dos d’Âne, Grande Chaloupe et bien sûr à La Redoute. Pour sa première participation, Tonio hésite encore, à quelques heures du départ, sur la stratégie à adopter. Dormir ou pas, à Cilaos, il avisera au moment voulu, « ça dépendra des jambes », dit-il le sourire en coin.
Dans son sac à dos, Tonio dispose de tout le matériel nécessaire pour garder la forme, « de l’eau bien sûr, du grignotage, couverture de survie, sifflet, pommade, linge de rechange, etc. ». Son assistance se chargera de lui fournir des chaussettes et chaussures de rechange.
Quant à son objectif, « comme c’est une première pou mwin, mon objectif c’est de finir la course. Mais mi pense arrive plutôt dimanche, si mi arrive samedi, serait super », conclut-il.
Toute l’équipe de “Témoignages” apporte tout son soutien à Tonio dans cette grande aventure, « nou tienbo, nou largue pas ! ».

Sophie Périabe


Kanalreunion.com