Culture et identité

Une fête de la musique réunionnaise pour Maximin Lacaille

Les 80 ans du musicien saint-leusien

Témoignages.re / 6 septembre 2004

Ils étaient nombreux à participer samedi à l’anniversaire de Maximin Lacaille. 80 ans et 70 ans de musique : le K a raisonné aux sons des cuivres et des accordéons, mais aussi du roulèr et des instruments électriques pour une fête de la musique réunionnaise.

Le K de Saint-Leu jouait à guichet fermé samedi pour les quatre fois vingt ans de Maximin Lacaille, un succès pour tous ceux qui ont œuvré à la réussite de cet anniversaire, en particulier le Séchoir et l’Association culturelle et musicale Lacaille.
La famille saint-leusienne s’était réunie pour animer la scène, alors qu’un public nombreux, représentant tous les âges, illustrait la reconnaissance de l’apport des Lacaille dans la musique réunionnaise.
La soirée démarrait sur les chapeaux de roues avec la prestation du Bébèt orchestre en cuivre conduit par Henri-Claude Moutou. Maximin Lacaille à la trompette donnait le ton avec ses amis sur une musique de bal la poussière.
C’était ensuite le tour du groupe de Pierrot Baillif de poursuivre, rejoint sur scène par Maximin Lacaille. Frères, sœurs, neveux, enfants et petits-enfants se sont ensuite succédé sur les planches du K pour une fête de musique réunionnaise.

M. M.


Kanalreunion.com