Archives

Bibique, chercheur d’or

Samedi à 19 heures 40 sur Télé Réunion : "Mystère"

Témoignages.re / 19 novembre 2005

Bibique, de son vrai nom Joseph Guy Germain Tipveau, a tiré sa révérence il y a 10 ans. Mais à La Réunion, il manque dans le paysage de l’aventure. Autodidacte, ce rêveur a passé plus de 30 ans à rechercher les trésors enfouis par les pirates qui fréquentaient les parages de l’île Bourbon au 17 et 18 ème siècle, réveillant les superstitions entourant la légende des frères de la côte.

Bibique était connu comme le loup blanc. Mais le 31 mars 1995, il s’empare d’une carabine 22 long rifle et se donne la mort. Que s’est-il réellement passé dans la tête du plus célèbre des chasseurs de trésors réunionnais ? Aurait-il été atteint par cette satanée malédiction des trésors ? Aurait-il réveillé quelques esprits maléfiques ? Pourquoi enfin sa passion a-t-elle viré à l’obsession le jour où il se lança dans le déchiffrage du testament de "la Buse", le pirate des mers du Sud ?
Au fil de l’enquête, le parcours irrationnel de “Bibique”, celui qu’on accusa trop vite de mangeur d’enfants, se dessine. Prisonnier de l’ésotérisme, il n’en sortira jamais vivant. Mais aujourd’hui encore, le destin du personnage fait trembler.

RFO nous propose une série de 6 émissions de 26 minutes sur le mystère. Au cours de la première, nous pourrons entrer dans l’univers magique de ce doux rêveur qu’était Bibique. Je me souviens que l’un des premiers livres réunionnais qui m’ait laissé un goût d’aventure c’était une biographie d’Olivier Le Vasseur dit “la Buse”, écrite par Bibique. Dans cette œuvre, il réussit à nous véhiculer son virus, celui de la recherche des trésors. Si Bibique est devenu depuis celui qui a forgé la légende du pirate sanguinaire exécuté à Saint-Paul, il restera pour les habitants de notre île ce fouineur poète qui arpentait les ravines, les pics et les cavernes à la recherche d’un inaccessible rêve.

On appelle ceux qui ont découvert un trésor, des inventeurs de trésors. On dit : "inventer un trésor", quelle magnifique expression qui nous ramène au rêve, et quand bien même Bibique n’a pas réussi à inventer le trésor de la Buse, il est resté à La Réunion le plus grand inventeur de trésors.

Ainsi, il nous laisse comme un message au travers de toutes les pièces archéologiques qu’il a découvertes. Ce message, c’est que même si à des niveaux différents, nous sommes tous consciemment ou inconsciemment à la recherche du graal, peut-être que le sien il l’a trouvé, et ainsi il ne jugea pas bon de poursuivre le chemin de la vie, pensant sans doute qu’il était temps de tirer sa révérence en beauté comme l’a fait Ernest Hemingway. Il s’en est allé à l’aide d’une balle. Cela me rappelle une citation du grand Richard Bach : "Voici une épreuve pour découvrir si ta mission sur Terre est terminée : si tu es vivant, c’est qu’elle ne l’est pas". Je terminerai non sans vous avoir recommandé une dernière fois de regarder ce reportage consacré à un personnage iconoclaste mais ô combien sympathique qu’était Bibique.

Il faut aussi remercier RFO d’avoir choisi comme premier sujet de cette nouvelle série un citoyen de notre île, et souhaitons bon vent à cette nouvelle émission.

Ph. T.