Changement climatique

Cyclone Belna : plusieurs morts à Madagascar

Notre région

Témoignages.re / 11 décembre 2019

Après être passé au large de Mayotte, le cyclone Belna s’est intensifié juste avant de toucher terre dans le nord-ouest de Madagascar. A Soalala, la digue protégeant la ville de la mer a cédé, causant la mort de plusieurs personnes. Les vents ont arraché de nombreux toits. Les secours ont des difficultés à parvenir dans la région sinistrée.

JPEG - 48.1 ko

D’après Météo France, « le cyclone Belna a touché la côte malgache près du Cap Amparafaka, entre le Cap St-André et Mahajanga, au stade de cyclone tropical hier lundi 09 décembre vers 18 h locales, avec des vents maximaux moyens sur 10 min de 85 kt (155 km/h), atteignant en rafales les 220 km/h, avec une pression en son centre de 955 hPa. Cela correspond pour un cyclone au haut de la catégorie 2 sur l’échelle de Saffir-Simpson qui compte 5 niveaux.
Le cyclone s’est rapidement intensifié juste avant de toucher terre avec un œil devenant très distinct au moment de son impact sur la côte ».

Les principaux dégâts ont été recensés à Soalala, où la digue qui protégeait la ville de la mer a rompu, a précisé un responsable du Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC), le colonel Elack Andriakaja, cité par La1ere. "Il y a deux morts après l’effondrement de la digue. Un enfant et une personne âgée qui n’ont pas pu se sauver", a précisé M. Andriakaja devant la presse. Trois autres personnes ont été portées disparues, selon l’officier. De nombreux toits de Soalala ont été arrachés par les vents violents, chronométrés jusqu’à 180 km/h, qui ont accompagné le passage lundi après-midi du cyclone. Au total, quelque 1.300 habitants de la ville ont dû être déplacés.

Le dernier cyclone aussi intense ou plus intense à toucher terre sur la côte nord-ouest de Madagascar était Andry qui avait touché terre le 12 décembre 1983 près de Mahajanga avec des vents légèrement plus forts que ceux de Belna.