Déplacements - Transports

ATR FNAUT : Avis sur le projet de modification du SAR

Témoignages.re / 9 novembre 2019

JPEG - 103.6 ko
C’est à Bois-Blanc, contre le projet de carrière, qu’eut lieu la plus grande manifestation jamais organisée à La Réunion sur le thème de la protection de l’environnement.

Constatant que les modifications du SAR envisagées,
1. sont principalement motivées par l’ouverture de carrières pour l’endiguement partiel de la route en mer (NRL) prévue dans son principe maritime au SAR approuvé ;
2. n’avaient pas été réclamées ou prévues dans le dossier d’enquête publique à l’origine de la DUP de la NRL en mars 2012 (qui identifiait ailleurs ses ressources en matériaux) ;
3. sont en contradiction avec les orientations antérieures générales du SAR de protection de notre patrimoine naturel et agricole, justifiées par sa grande vulnérabilité insulaire géologique, faunistique et floristique ;
notre association, soucieuse par son objet statutaire « de l’impact environnemental local et global de l’aménagement » se prononce contre ces modifications du SAR induites par l’imprévoyance de ce seul marché MT5-2 de NRL quand d’autres procédés de moindre impact existent pour finir la route en mer.

Ces modifications relèvent d’une démarche ponctuelle quand le législateur appelle l’approche globale

Article L4433-7 du Code Général des Collectivités Territoriales :
« Les conseils régionaux de Guadeloupe, de Guyane, de Martinique, de Mayotte et de la Réunion adoptent un schéma d’aménagement qui fixe les orientations fondamentales à moyen terme en matière de développement durable, d’atténuation et d’adaptation aux effets du changement climatique, d’économies d’énergie, de qualité de l’air, de valorisation du potentiel d’énergies renouvelables, de mise en valeur du territoire et de protection de l’environnement. Ce schéma détermine notamment la destination générale des différentes parties du territoire de la région (…), »

Des modifications qui suppriment les protections indispensables de notre territoire naturel et agricole

En proposant des modifications du SAR qui ont pour but de « légitimer » la création de toutes carrières et en particulier à Bois Blanc (ravine du Trou) et aux Lataniers, ces modifications écartent le SAR de sa vocation en matière d’orientation générale d’aménagement et affaiblissent ses objectifs de protection et valorisation de l’environnement naturel et de la biodiversité de la Réunion :
• Elles suppriment la protection forte dont le SAR fait bénéficier les terres agricoles pourtant déjà chèrement irriguées notamment avec l’aide de fonds publics ou les terres à potentiel agricole ou naturel classées en zone de coupure d’urbanisation et qui ne résisteront plus à la pression urbaine.
• Elles compromettent la mise en place d’un couloir de protection de la biodiversité dans la zone de la ravine des Lataniers, espace qui est pourtant déjà identifié dans ce but dans le cadre d’un projet d’ambition national voire mondial, jugé urgent pour le recensement et la protection de la biodiversité.

Des modifications qui relèvent du Schéma départemental des carrières d’autorité préfectorale

La désignation et la délimitation de zones de carrière en particulier aux Lataniers et à Bois-Blanc relèvent du schéma départemental des carrières en cours d’étude de mise à jour mais ne relève pas du SAR. Les deux documents de planification, celui d’aménagement régional et celui des espaces de carrières, ne doivent pas se superposer au risque de créer un conflit entre l’autorité régionale et préfectorale.

Des modifications destinées à favoriser certaines entreprises, le « groupement NRL » sur son chantier

Ces modifications détournent enfin la vocation d’intérêt général et sur le long terme du SAR au profit de l’intérêt à court terme de transporteurs et du groupement NRL en mal d’espace de carrière pour satisfaire son engagement de fourniture des matériaux destinés à la digue de la NRL. Une délibération favorable de la collectivité traduirait un délit de favoritisme incompatible avec la vocation du SAR.

ATR-FNAUT - Alternatives Transports Réunion
membre de la Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports