Déplacements - Transports

Chantier NRL : aux Réunionnais de décider par référendum

Mobilisation d’Extinction Rebellion

Extinction Rebellion / 1er juin 2021

Hier, Extinction Rebellion a mené une action sur le chantier de la route en mer, dite nouvelle route du littoral ou NRL. Ils sont montés sur le viaduc en chantier au niveau de la Grande Chaloupe pour écrire en lettres géantes leur revendication. Ils militent pour mettre fin au plus tôt au gaspillage provoqué par la décision de Didier Robert de lancer un chantier pharaonique sans avoir les moyens de le terminer, mettant La Réunion dans l’impasse. Aussi, ils demandent que les candidats aux élections régionales s’engagent à demander à la population de décider si oui ou non il faut ou pas continuer le chantier de la NRL.

JPEG - 74.3 ko

« Des militant.e.s d’Extinction Rebellion Réunion ont mené une action sur la NRL au niveau de la Grande Chaloupe afin de dénoncer un projet pharaonique qui impose la destruction de plusieurs écosystèmes réunionnais pour la construction de la portion en digue de la route.
Nous sommes montés sur le nouveau viaduc afin d‘inscrire en lettres géantes un message à destination de tous les élu.e.s de la Réunion et notamment de la ou le futur.e Président.e de Région qui va avoir à gérer ce fiasco.
Nous ne voulons pas de cette portion en digue qui va nécessiter l’ouverture de carrières géantes sur l’île et notamment à Bois Blanc sur la commune de Saint Leu et qui va impacter irrémédiablement la délicate et fragile biodiversité de cette zone sèche des bas encore préservée. A trois reprises, près de 5000 personnes se sont mobilisées contre l’ouverture de cette carrière que les services de la Région de Didier Robert et de la Préfecture tentent d’imposer à la population au mépris de la volonté populaire.

Il est désormais clair que les élu.es en charge de ce projet ont menti à la population sur les possibilités d’approvisionnement en roches massives que nécessitait ce chantier (plus de 17 millions de tonnes…) et qu’il n’est pas possible de le finir en conservant cette option digue sans venir dénaturer nos espaces naturels à la biodiversité riche et unique. Les élu.es, après avoir enterré le projet Tram/train, ont cédé au chantage des constructeurs du BTP réunionnais et des transporteurs qui réclamaient une compensation, sans considérer une seconde les impacts environnementaux de leur décision.
Nous réclamons donc que le ou la future Président.e de Région s’engage à organiser dès son élection un référendum régional sur la poursuite de ce projet afin de demander son avis à la population. Ce référendum doit être organisé après une présentation honnête, par un cabinet indépendant, des enjeux financiers, techniques et surtout des impacts environnementaux des solutions proposées.

Nous rappelons que cette route annoncée initialement pour un coût total de 1,6 milliard d’euros a déjà coûté pour la seule partie viaduc la somme pharaonique de 2 milliards d’euros (l’équivalent de la construction de 200 nouvelles écoles) et que la partie digue restante va nécessiter de dépenser encore entre 300 et 500 millions d’euros. On peut donc légitimement se demander s’il n’est pas plus raisonnable d’investir cette somme dans la construction de nouvelles écoles, dans la formation des jeunes, dans la lutte contre l’illettrisme, dans le soutien à l’économie locale et non des multinationales et dans le développement d’une véritable politique de transport durable mettant la priorité sur les déplacements à vélo et en bus plutôt que sur la voiture.

Nous, Réunionnaises et Réunionnais, demandons que la route en partie viaduc soit pour le moment raccordée à la Grande Chaloupe sur la route existante et que la population décide de la suite à donner à un projet qui va profondément endetter, marquer et défigurer la Réunion pour les décennies à venir.
Il est temps de sortir du déni : construire davantage de routes pour résoudre des difficultés de circulation n’a jamais fonctionné, ni ici ni ailleurs, au contraire, il ne fait que les augmenter ! On ne fait que repousser le problème.
Enfin, on rappelle que ces projets ne s’inscrivent absolument pas dans un développement durable de notre société et qu’ils vont totalement à l’encontre de l’urgence écologique et climatique rappelée quotidiennement par les scientifiques du monde entier.

Changeons le système, pas le climat ! »

Extinction Rebellion



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • Bravo pour tout et tant pis pour ceux qui voudraient encore plus de routes donc de béton-goudron pour rouler plus vite, dans des véhicules qui rapportent à une poignée de nantis importateurs, entre les taxes, octroi de mer compris, assurances, crédits, pneus, pollution, bruit, accidents et encombrements dans des sempiternels bouchons et dans les rues qui hélas sont quasiment pas piétonnes comme il serait vivement souhaitable. Je rêve de pouvoir prendre le train, un TER péi reliant Ste Rose à St Joseph qui comme en métropole, proposerait de mettre son vélo, comme aussi les poussettes, fauteuils d’handicapés dans l’espace dédié. On pourrait alors faire tout ce qui est interdit quand on est au volant, comme : dormir, manger, boire, téléphoner, regarder des vidéos, son ordinateur, marcher...
    En attendant, on patiente et on apprend que la Région manque d’argent pour terminer cette route la plus chère du monde (au km), et que l’on a vendu la "zourite" sans nous demander, qui aurait pu être employée pour achever le 2° tronçon "Possession-Grande Chaloupe", mais au fait, savez-vous que l’on prévoit, à la fin, de démolir la route actuelle de 1976, là encore sans rien nous dire au sujet de la destination des gravats qui en résultera ? Pourquoi alors de pas déjà démolir le tronçon St Denis-La Grande Chaloupe, pour justement récupérer ces déchets comme matière pour construire le reste de la NRL ? Et puis, est-il question de permettre au futur TER Ste rose-StJoseph, de rouler dessus ? Vive le train, les transports propres, on étouffe ici, et le réchauffement climatique est une réalité et ne fait que commencer, en 2040, voulez-vous que la vie sur la Réunion supeuplée ressemble à un désert ? Bonne soirée, en attendant, je vais jeter un regard sur les feuilles des différents candidats que nous avons reçu ce mardi 1° Juin 21 ; dans notre boîte à lettres, merci les services publics. Arthur.

    Article
    Un message, un commentaire ?