Déplacements - Transports

Elisanne Amaranthe : « qu’allons-nous laisser à nos enfants ? »

Le front des opposants aux carrières s’élargit

Témoignages.re / 24 novembre 2017

JPEG - 54.5 ko

Elisanne Amaranthe, riveraine du projet de la carrière de Bellevue, rappelle qu’elle vit ici depuis 39 ans. Elle avait préparé un discours mais a préféré laisser parler son cœur : « L’île commence à être un bâtiment. Les camions, la poussière, vais-je laisser à mes enfants une île polluée ? On peut trouver d’autres solutions. Les techniciens se disent intelligents, qu’ils en fassent preuve. Personne ne pense à notre futur, qu’allons-nous laisser à nos enfants ?

Les vieilles personnes voient leur île dégradée pour des constructions qui n’ont pas beaucoup de valeur pour nous ».



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Je suis tout à fait d’acccord avec ce constat, c’est vrai que des vieux s’indignent de voir leur île dégradée avec tout ce béton qui envahit, toute cette circulation routière qui crache des mico particules cancérigènes pour nos poumons, ceux de nos enfants innocents qui ne nous ont pas demandé de respirer un tel air vicié. Avez-vous remarqué, pour je ne sais quelle raison, que l’abri contenant les appareils de mesure de l’air urbain, situé sur le Bd Sud, près du Skate park, au Rond-point de la Trinité, a tout simplement disparu ?

    Sans que l’on sache pourquoi, ni autorisation des riverains usagers citoyens contribuables que nous sommes. C’était pourtant bien, de connaître le tau de pollution en direct puis surtout de voir l’évolution.

    Il faut changer de paradigme, comme le souhaite aussi Pierre Rabhi, écologiste, respectueux de notre unique planète-Terre-Mère. On nepeut plus continuer comme ça, individualistes, il suffit de s’amuser à regarder le nombre de passagers qui sont à bord des autos qui fument, majoritairement diésel, comme les poids-lourds.

    A quand le retour du train, un TER PEI, électrique, rapide, propre, la fin des bouchons, qui encombrent les routes ?
    Tout comme l’autonomie énergétique avec un mix entre la géothermie enfin, comme la Nouvelle-Zélande, le Japon, l’Islande, depuis très longtemps, iles volcaniques comme la Réunion, les Antilles (à ce sujet, celle de Guadeloupe est en train, enfin, de s’y mettre mieux vaut tard que jamais !).

    En attendant, on pollue en important du gaz, du fioul que l’on brulera, énergies non renouvelables, pour avoir de l’électricité qui servira à chauffer de l’eau, c’est pas génial comme idée ça, ici, sur une île tropicale, volcanique qui voudrait en plus développer son tourisme ? On marche sur la tête !

    Demain je ne connais le sujet prévu, pour ceux, celles qui se préoccupe de l’environnement, je les encourage à écouter en direct, dès 17h00, jusqu’à 18, sur France Inter "CO2 mon amour" où on peut témoigner, proposer, alerter aussi. Elle repasse le dimanche matin, vers 7H-8H, ou bien en pod cast en tapant " www.franceinter.fr", idem sur You Tube pour faire connaisance de Pierre Rabhi, qui est très bien, à écouter, et à suivre dans ses idées, basées sur le "bon sens paysan", bon WE à tous, continuation, Arthur.

    Article
    Un message, un commentaire ?