Déplacements - Transports

La route en mer de La Réunion est « la route la plus chère du monde »

La Réunion dans le journal télévisé de France 2

Manuel Marchal / 15 septembre 2016

France2 a consacré un reportage sur la route en mer dans son journal de 20 heures mardi. Son titre était évocateur « La Réunion : à la découverte de la route la plus chère du monde ». 133 millions d’euros, c’est le coût au kilomètre de la route en mer, datant de 2010. Il est 6 fois plus important que celui d’une autoroute de montagne en France. Seul le viaduc de Millau arrive à soutenir la comparaison, mais il est beaucoup plus court et accessible uniquement par un péage.

JPEG - 35.4 ko
JPEG - 58.4 ko
JPEG - 66.2 ko
JPEG - 64.4 ko

Comparaison des coûts de deux types d’autoroutes (plaine et montagne) avec celui de la route en mer (estimation 2010), en bas (Source JT France 2)

La Réunion était mardi dans le journal de 20 heures de France 2. Cette chaine de télévision proposait à ses spectateurs un reportage intitulé « La Réunion : à la découverte de la route la plus chère du monde ». C’est en effet la question du coût qui était le thème principal. Sur la base de l’estimation faite en 2010, France 2 annonce 133 millions d’euros par kilomètres. La comparaison était faite avec d’autres infrastructures. Pour une autoroute en plaine, il faut compter 5 millions d’euros le kilomètre, pour l’Autoroute des Titans située en zone montagneuse, 22 millions d’euros par kilomètre, seul le viaduc de Millau arrivait à soutenir la comparaison, avec 160 millions d’euros par kilomètre.

Où sont les milliers d’emplois promis ?

Précisons que la base de calcul de France 2 est une estimation vieille de 6 ans, avec aucun aléa. Le recours à des roches de Madagascar, et la suspension du chantier de la digue entre La Possession et la Grande Chaloupe sont autant d’éléments qui ont commencé à faire gonfler la facture. Sans compter qu’entre 2010 et aujourd’hui, l’indice du BTP a fait mécaniquement augmenter le prix des travaux. Ce qui veut dire que le coût moyen du kilomètre de route en mer dépassera celui du viaduc de Millau.

Ce document a permis de confirmer que le nombre d’emplois créés est inférieur à 1000. On est donc bien loin des promesses faites par Didier Robert pour justifier le transfert de l’argent prévu pour construire un train sur cette infrastructure. Il a aussi montré la dimension pharaonique du projet, avec la réalisation d’un bateau de 100 mètres de long chargé de planter des piliers de viaduc sous la mer.

L’opinion française interpellée

Le reportage a également donné la parole à deux personnes qui préconisent une alternative au projet. Il est à noter que toutes les deux sont membres des Verts, un parti qui a fait campagne pour la liste Bello-Annette aux régionales, dont les chefs de file sont des partisans de la route en mer.

Dommage que la parole n’ait pas pu être donnée à d’autres organisations qui militent à 100 % contre ce projet inutile et coûteux, telles que le Parti communiste réunionnais ou l’association ATR-FNAUT. Cela aurait montré qu’il existe un rassemblement contre ce gaspillage de fonds publics.

Malgré tout, nul doute que le coût exorbitant de cette infrastructure ne manquera pas d’interpeller l’opinion française soumise à une succession de plans d’austérité. Et quand le journal de 20 heures rappellera qu’il existe une enquête déclenchée par le Parquet national financier pour faire la lumière sur les conditions d’attribution des marchés de la « route la plus chère du monde », quel sera le regard porté par l’opinion française sur La Réunion ?

M.M.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Que d’argent de dépensé pour un résultat absolument pas prouvé....
    Arrêtez de bétonner cette Réunion qui était magnifique et qui se dégrade de jours en jours à cause de politique....
    Régulez les habitants et les véhicules sur l’île....
    Et pensez aux baleines !
    Merci

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Ou bien met bonne dispositif d’aide en place pour la creation d’entreprise ou encore l’accessibilité et l’information sur les franchise. Pour dynamiser les regions qui sont desurbanisé a la Reunion. Pour qu’on avance qu’on face de la reunion une vraie destination touristique et qu’on fasse baisser le chômage de facon notoire dans l’île. Il y a beaucoup de jeunes dans l’île qui excelent dans leur metiers mais qui pensent ne pas être capable de créer une entreprise. Voila pourquoi j’ai evoqué les franchises plus haut. Et la on ne parle pas de ce qui est deja en place le PIJ ou le TAJ ces subvetions absurde et vicieuse. Faut pas ecouter les spots radios ou télé . Aujourdhui il faut se poser et faire les chose dans l’ordre je ne dis pas que cette route n’a pas d’utilité mais je pense qu’il y a mieux a faire aussi. Il faut se poser la question une destination touristique de rêve c’est quoi ? La nature ,la mer , les plages et les centres commerciaux . Pourquoi pas une plage artificiels a grand bois il y a plus de coraux et cest un super spot et pourquoi pas un grand centre commercial a pierrefonds ,a saint benoit . Le nombre de terrains innocupés à la reunion au bord des routes pourquoi pas en faire bonne usage. Je ne crois pas qu’une route du littoral sur la mer et le fameux telepherique reliant bois de nefles et sainte clotilde la ca va rammener du tourisme les gars et developper notre économie ? Vos projets n’aident en rien l’amelioration de la vie des reunionnais parce que leurs pouvoirs d’achat est en chute et les aides augmentent ainsi que le taux de natalité et les impôts. Bientôt a la reunion ce sera un enfant aussi par famille parce qu’on sera les uns sur les autres. La vous parler de supprimer les allocations si une personne recoit les aides mais qu’il ne cherche pas de travail ou n’est pas inscrit au pole emploi mais arrêter pole emploi a jamais etait la pour trouver ou faire des miracles. Il n’y a pas assez d’entreprise à la reunion et trop de demandeurs et les meilleurs sont exploités .La loi de l’offre et de la demande. En ce moment ils detruisent l’amazonie pour faire un barrage ,la nature est devasté ,des especes prelevé de leurs espaces naturels les mecs ont même decouvert de nouvelles especes d’annimaux . C’est le bordel parce que l’argent est au centre de tout. Et la reunion on repond a des problématiques sans intérêts. On marche sur la tête les gars.
    Giovanni ABOUQUIR

    Article
    Un message, un commentaire ?