International

La Croix-Rouge craint les "effets dévastateurs" d’un accès mondial inégal aux vaccins

"Nous ne pouvons pas sacrifier les personnes les plus exposées"

Témoignages.re / 5 février 2021

"Un accès mondial inégal aux vaccins contre le Covid-19 pourrait avoir des effets dévastateurs et mortels", a averti la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR).

Selon une étude récemment menée par la FICR, la majorité des doses de vaccin contre le Covid-19 administrées jusqu’à présent ont été livrées dans des pays à revenu élevé.

Près de 70% des doses de vaccin administrées l’ont été dans les 50 pays les plus riches du monde, alors que seulement 0,1% des doses de vaccin ont été administrées dans les 50 pays les plus pauvres, révèle cette étude.

"C’est alarmant parce que c’est injuste, et parce que cela pourrait prolonger, voire aggraver, cette terrible pandémie", a indiqué Jagan Chapagain (image ci-dessus), secrétaire général de la FICR. Ce dernier a indiqué que dans la course pour mettre fin à cette pandémie, "nous ramons tous sur le même bateau".

"Nous ne pouvons pas sacrifier les personnes les plus exposées dans certains pays pour que celles qui le sont le moins puissent être vaccinées dans d’autres... Sans une distribution équitable, même ceux qui sont vaccinés ne seront pas en sécurité," a-t-il ajouté.

La FICR a mis en garde contre l’absence de vaccination dans des= larges régions de la planète, alors que le coronavirus Covid-19 continuerait de circuler et de muter. "Cela pourrait entraîner l’émergence de variantes qui ne répondent pas aux vaccins, permettant au virus d’infecter des personnes qui pourraient déjà avoir été vaccinées", a expliqué la FICR.

La FICR a également annoncé un nouveau plan visant à soutenir la vaccination de 500 millions de personnes, contribuant ainsi à une distribution équitable des vaccins contre le COVID-19.