Madagascar

Madagascar devient membre de l’Africa Finance Corporation

Développement économique

Témoignages.re / 6 septembre 2019

Africa Finance Corporation, principal fournisseur de solutions d’infrastructure en Afrique, a annoncé que Madagascar est devenue le vingt-deuxième État membre du Groupe AFC.

Samaila Zubairu, président-directeur général de l’AFC, a fait part de son « plaisir d’accueillir Madagascar à titre de 22e État membre de l’AFC. Au cours des dix dernières années, Madagascar a entrepris des réformes qui prouvent son engagement en faveur d’une croissance durable grâce aux développements essentiels réalisés dans son secteur tertiaire ».

Madagascar possède une croissance économique positive au cours des cinq dernières années, la croissance du PIB ayant dépassé celle de plusieurs autres économies de la région, grâce à la mise en œuvre de sa nouvelle stratégie de développement économique et social, ont écrit les services de communication de l’AFC.

D’après cette institution financière, Madagascar doit principalement sa croissance continue au secteur tertiaire, dont les résultats du secteur des exportations ont entraîné un excédent commercial de + 0,8% du PIB, un chiffre bien supérieur à la moyenne africaine qui est de -12,97% de déficit.

La stratégie de Madagascar, lancée sous l’impulsion du Plan national de développement, s’articule autour de l’encouragement d’une croissance inclusive et d’un développement durable, en particulier dans les communautés rurales où une grande partie de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, a noté le communiqué de l’AFC.

La stratégie de développement économique et social du pays met l’accent sur le développement et la remise en état des principales infrastructures régionales, en s’attelant aux transports, à la logistique et à l’énergie, dans le but d’atteindre son objectif de développement durable.

Avec son adhésion à l’AFC, le 27 août 2019, le Groupe AFC va entamer des pourparlers avec les autorités publiques et privées afin de déterminer comment il peut soutenir au mieux sa croissance future et le développement de l’économie malgache.

Samaila Zubairu a expliqué que « le formidable potentiel de croissance du pays offre de très nombreuses possibilités à l’AFC. Tandis que Madagascar cherche à remettre en état les infrastructures régionales clés, nous comptons bien aider à construire un écosystème économique qui favorisera l’intégration et la croissance. Nous avons hâte de travailler avec le peuple malgache pour contribuer à assurer un avenir solide à ce pays ».

En effet, l’AFC a investi à ce jour plus de 4 milliards de dollars US dans les projets de 28 pays en Afrique du Nord, de l’Est, de l’Ouest et du Sud, destiné à répondre aux besoins de développement des infrastructures en Afrique, et assurer une croissance économique durable.

Pour Richard Randriamandrato, ministre malgache de l’Économie et des Finances, « en tant que pays, nous nous engageons à réduire la pauvreté à Madagascar, où le développement des infrastructures joue un rôle à part entière. Nous considérons l’AFC comme un fournisseur de solutions primordial pour atteindre nos objectifs de développement et nous avons hâte de travailler en étroite collaboration dans les années à venir ».