Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > International > Monde

Espace : la relève chinoise. 

mercredi 30 novembre 2022, par Ary Yée Chong Tchi Kan


Ce soir, 29 novembre 2022, la Chine lance un vaisseau spatial habité dénommé « Shenzhou-15 ». Hier, les 3 taïkonautes qui seront du voyage se sont présentés à la presse. Il s’agit de Fei Junlong (commandant), Deng Qingming et Zhang Lu. Leur engin effectuera un rendez-vous automatisé et s’amarera au module central de la station spatiale permanente pour faire les transferts de personnel et de matériels nécessaires. A ce jour, la Chine a terminé la construction de sa plateforme qui peut désormais accueillir 3 vaisseaux spatiaux, en même temps. 


Les 3 taïkonautes resteront jusqu’au mois de mai 2023, en orbite. Ils auront pour tâche d’accueillir, l’année prochaine, un nouvel équipage et un cargo de ravitaillement. Dans l’immédiat, ils remplaceront les 3 collègues actuellement en poste. Parti le juin 2022, l’équipage de Shenzhou-14 prévoit de terminer le transfert des travaux en orbite dans une semaine, puis de revenir sur le site d’atterrissage Dongfeng, dans la région autonome de Mongolie intérieure, dans le nord de la Chine. Shenzhou 14 est la neuvième mission spatiale habitée chinoise et la troisième à destination de la Station spatiale chinoise. 

En un temps record, la Chine a accompli des succès sans précédent, montrant ainsi aux Etats-Unis et aux Occidentaux (qui ont rejeté la coopération chinoise) qu’il est vain de vouloir arrêter le progrès insufflé par le parti communiste chinois. A son palmarès, la Chine a posé un engin sur la face cachée de la lune pour une exploration inédite. Elle a repris un programme arrêté depuis 40 ans qui consiste à ramener sur Terre des échantillons lunaires. Elle dispose d’un engin sur Mars depuis 2021. 

La Chine dispose d’une plateforme alternative et des compétences suffisantes qu’elle partagera avec les pays en développement. Avec la Russie, elle prépare un habitat durable sur la lune. Cette nouvelle ère s’oppose à la débauche des riches américains qui, l’année dernière, se sont donnés en spectacle pour un voyage dans l’espace. Un gaspillage d’argent. 

Ary YEE-CHONG-TCHI-KAN


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus