Accueil > Chroniques > Di sak na pou di

SAIPER-UDAS : « Une inacceptable obligation vaccinale »

lundi 16 août 2021, par SAIPER-UDAS

Alors que notre rentrée scolaire est pour demain et que la situation sanitaire n’est pas au beau fixe, certaines voix politiques continuent d’évoquer l’obligation vaccinale des enseignants. La loi n’en fait pas mention, point !

Même si Emmanuel Macron n’a pas exclu une extension de l’obligation vaccinale à tous les Français en fonction de l’évolution de la situation sanitaire, pour l’heure, malgré les desiderata exprimés ici et là, il est hors de question de l’envisager, et cela quelle que soit la situation sanitaire.

Pour rappel, les enseignants font partie des professionnels parmi les personnes ayant accepté le principe vaccinal à 75% et 90% en admettent l’intention. Ce serait donc parfaitement incompréhensible de voir mise en place une obligation vaccinale pour notre profession alors que nous n’avons jamais été personnels prioritaires à la vaccination, malgré la supplique d’un certain nombre d’enseignants.

Il a fallu attendre le milieu du mois d’avril 2021 pour que des créneaux spécifiques soient accordés aux AESH (Accompagnant des élèves en situation de handicap), aux ATSEM (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles) et aux professeurs de plus de 55 ans. Pour le 5ᵉ samedi consécutif, ce sont au moins 237 000 personnes qui ont manifesté contre l’obligation vaccinale et la mise en place du Pass sanitaire dans notre pays, de nombreuses voix gouvernementales et intellectuelles se sont élevées avec une grande violence sans prendre en compte le message exprimé par une partie de la population.

De deux choses l’une :

- Soit les manifestants ont des raisons de douter : depuis le début de la pandémie un monceau d’informations erronées, contradictoires ont été diffusées par le gouvernement très souvent mis en avant pour des raisons économiques (absence de tests, de masques…) puis soudain les commandes ayant été faites ces mesures sont devenues brutalement obligatoires sans informations préalables. La défiance envers le gouvernement s’est ainsi développée y compris envers les scientifiques officiels.

- Soit le flux continu d’informations ineptes via internet fait davantage sens auprès d’une partie de la population qui manifeste que le discours scientifique entaché de présupposés politiciens utilisés par le pouvoir pour sa propre promotion.

L’ébranlement social que nous subissons au sein des écoles entre collègues entre les parents d’élèves et les personnels est directement imputable à la mise en oeuvre des décisions du gouvernement aussi chaotique que méprisante à l’encontre des réfractaires. La pédagogie est un métier et la gestion de la crise en a été largement privée. En dehors de ces questions sanitaires qui feront de notre département un département test pour le gouvernement sans que des mesures adéquates ne soient envisagées, Mme la Rectrice nous a fait l’honneur de nous recevoir en présentiel, mais qu’en attendre concrètement ?

SAIPER UDAS


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Facebook Twitter Linkedin Google plus