L’invité(e)

« L’engagement d’un véritable plan de développement »

Paul Vergès, président de la Région Réunion

Témoignages.re / 6 mars 2009

Pour le président de la Région, « il est inévitable que le gouvernement et le patronat puissent donner satisfaction aux revendications majeures ». Pour sortir de la crise, il est essentiel de s’engager sur la voie d’un véritable plan réunionnais de développement.

Paul Vergès, comment cette journée marquera-t-elle l’Histoire des luttes sociales à La Réunion ?
— C’est une manifestation exceptionnelle par son ampleur et sa signification. Il y a 45 organisations dans le COSPAR, des syndicats, des associations, des partis politiques. Au-delà de l’ampleur de la manifestation, c’est l’extrême diversité des revendications qui illustre l’inquiétude et la colère de pratiquement toutes les couches sociales de l’île.

Quelles peuvent être les prochaines étapes de la mobilisation ?
— Au lendemain de la signature d’un accord en Guadeloupe, en grève générale depuis six semaines, il est inévitable que le gouvernement et le patronat puissent donner satisfaction aux revendications majeures. La première nécessité, ce sont les propositions pour faire face à l’urgence.

Et à plus long terme ?
— Pour donner une perspective aux Réunionnais, il faut l’engagement d’un véritable plan de développement qui tourne le dos à 60 ans d’errements. Ce plan redonnera l’espoir à la majorité de la population, et en priorité à 52% des Réunionnais qui vivent sous le seuil de pauvreté.