Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Actualités politiques

Régionales : Ericka Bareigts veut redonner confiance aux Réunionnais

Plusieurs principes fondateurs pour la prochaine mandature au Conseil régional

vendredi 21 mai 2021, par Manuel Marchal


Ericka Bareigts tenait hier une conférence de presse avec plusieurs de ces co-listiers. La tête de liste de Nouvel avenir de La Réunion a dévoilé la partie du programme destinée à redonner confiance aux Réunionnais.


A La Réunion, chaque élection est l’occasion de constater une progression inexorable de l’abstention, avec comme exemple une minorité des électeurs qui a participé aux premiers tours des législatives, des départementales, des régionales et des municipales organisées entre 2015 et 2020. Cette désaffection découle notamment d’un manque de confiance entre les électeurs et les élus qu’ils choisissent pour les représenter. Les deux mandats de Didier Robert à la direction de la Région Réunion n’ont pas arrangé la situation.
De collectivité d’investissement avec plus de 66 % de son budget qui y était consacrée avec une épargne de plus de 120 millions d’euros laissée par Paul Vergès, la Région Réunion est devenue depuis 10 ans un guichet de distribution d’argent public, avec moins de la moitié de son budget destiné à l’investissement. Les citoyens ne sont pas les seuls visés par cette politique clientéliste construite à partir de distribution de bons de réduction pour acheter des ordinateurs ou des voyages offerts à de nombreuses familles qui ont déjà les moyens de se payer ces biens et services. Les communes sont également dans le collimateur de la Région Réunion, car Didier Robert a lancé une politique de soutien à ces collectivités. Mais est-elle vraiment équitable ? Tel est le contexte de la conférence de presse tenue hier par Ericka Bareigts, tête de liste de Nouvel avenir de La Réunion, soutenue par le PCR.

Halte aux aides à la tête du client

« Redonner confiance par un sursaut moral. Avec les colistiers de notre liste, nous souhaitons redonner confiance aux Réunionnaises et Réunionnais en nos institutions. Cette confiance doit être rétablie entre la Région et la population, notamment notre jeunesse, entre la Région et le territoire. Nous avons besoin de plus de dialogue, de citoyenneté plus de transparence, plus d’éthique » : tel est le mot d’ordre d’Ericka Bareigts, candidate aux régionales à la tête de la liste Nouvel avenir de La Réunion, soutenue par le Parti communiste réunionnais.
C’est ainsi que la candidate souhaite construire des partenariats avec d’autres collectivités indépendamment de la couleur politique de la majorité municipale. La maire de Saint-Denis constate en effet que sa commune a été quasiment abandonnée par la Région Réunion dirigée par Didier Robert, quand d’autres municipalités dirigées par des membres de sa majorité ont bénéficié de dotations bien plus généreuses rapportées au nombre d’habitants. Si d’après Ericka Bareigts, la commune de Saint-Denis n’a obtenu que 60 euros par an et par habitant d’aides de la Région Réunion, d’autres communes ont eu droit à 2500 euros par an et par habitant. C’est pourquoi elle rappelle qu’en étant à la direction de la Région Réunion, Ericka Bareigts mettra de l’ordre dans ce régime qui pénalise non seulement Saint-Denis mais aussi d’autres communes.

Charte de l’élu, comité de déontologie et commission citoyenne

Rappelant que 40 % des Réunionnais vivent sous le seuil de pauvreté, Ericka Bareigts appelle à mettre fin aux gaspillages d’argent public.
Afin de renforcer la crédibilité des élus, le programme prévoit une charte de l’élu, ainsi qu’un comité de déontologie. Numéro 2 sur la liste, l’avocat saint-pierrois Norman Omarjee estime important de fixer un cadre. Autre membre de la liste au titre de la société civile, Guillaume Robert a présenté l’idée d’une commission citoyenne travaillant avec les élus de la Région.
L’objectif est d’avoir des avis sur les dossiers importants avant toute décision. Guillaume Robert ajoute qu’il sera possible pour tout citoyen de faire remonter ses remarques par l’intermédiaire d’une plate-forme en ligne.

M.M.



Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus