Actualités

10 contributions au débat

7ÈME CONGRÈS DU PCR

Témoignages.re / 5 décembre 2010

Après la présentation des documents du Congrès (voir pages 4 et 5), la deuxième partie de la seconde journée du Congrès a été consacrée au débat. 24 personnes sont intervenues sur différentes questions. Voici quelques extraits de 10 interventions. Toutes les contributions au débat de ce samedi seront reproduites dans les prochaines éditions de "Témoignages". Cette séquence a été présidée par Simone Yee Chong Tchi Kan, et Claude Hoarau.

Huguette Bello

« Ce 7ème congrès est particulièrement ambitieux, car à la hauteur de la crise sociale et économique réunionnaise. La situation réunionnaise avec ses difficultés, progrés et potentiels, est connue, décrire et analysée, confrontant parfois la situation que beaucoup vivent. Ce n’est pas la politique gouvernementale qui réglera quoique ce soit, sous pretexte de réforme, la politique actuelle détruit tous les services publics. Nous devons refuser l’approche utilitariste de La Réunion, et des Réunionnais, d’ou l’élaboration d’un vrai projet de développement ».

Emilie Assati

« Le PCR est le seul qui travaille et travaille encore à l’émancipation de son peuple. Pour cela, il faut s’unir et réfléchir à ce que l’on veut pour La Réunion ».

Hervé Lauret

« Notre voix doit etre entendue au delà de la France, et de La Réunion, mais dans le monde. Populariser nos idées, et renforcer nos rangs sont des solutions pour avoir une tribune internationale, et parciper à la marche du monde ».

Christophe Rocheland

« Faire entrer La Réunion dans le nouvel ordre politique et économique mondial. Donner aux Réunionnais, le moyen de prendre cette responsabilité, en mettant en place un co-développement avec l’Inde, la Chine, et, entre autres, nos voisins ».

Yvon Bello

« Mettre en avant notre jeunesse réunionnaise pour développer La Réunion ».

François Valiama

« L’agriculture dans l’économie réunionnaise reste toujours primordiale, il faut trouver des solutions pour relancer le secteur agricole. Les difficultés des planteurs doivent être prises en compte, et nous devons trouver des solutions pour aider les exploitants agricoles ».

Johnny Backari Lagrange

« Ce modèle que nous avons à rechercher nécessite une autre façon de penser les réalités sociales. La question est devenue celle de comprendre comment construire, aujourd’hui et demain, la société elle-même, dans toutes ses composantes, économiques, sociales, culturelles et toutes les catégories de populations précipitées, avec leurs statuts, leurs rôles actifs, leurs interrelations, leurs capacités contributives ou symboliques ».

Ginette Sinapin

« Un mot d’ordre de notre congrès : l’autosuffisance alimentaire. Celle-ci permettra de subvenir aux besoins alimentaires de notre peuple, surtout avec la hausse démographique qui arrive ».

Sophie Grondin

« Le monde associatif contribue à faire évoluer la société, notamment dans l’illettrisme, 22% de la population réunionnaise de plus de 16 ans est illettrée. La situation est telle qu’il devient urgent d’agir pour aider notre peuple à sortir de cette problématique ».

Jean Ivoula

« Les valeurs de fraternité et de solidarité sont importantes pour renforcer le parti. Ce sont les militants qui construisent le parti, il faut respecter leur travail. C’est dans l’union que l’on va remporter des victoires ».