Actualités

116.000 Réunionnais seraient en situation d’illettrisme

Journées nationales d’action contre l’illettrisme

Témoignages.re / 6 septembre 2019

Une trentaine d’actions labellisées seront organisées à La Réunion dans le cadre des journées nationales d’action contre l’illettrisme (JNAI) qui auront lieu du 8 au 15 septembre 2019 dans toute la France.

JPEG - 56.8 ko
29 stagiaires, pour la plupart des acteurs de terrain, suivent le DU “Illettrisme–Lire, écrire, calculer en milieu créolophone” au campus sud de l’Université de La Réunion depuis le 1er mars.

La non-maîtrise des savoirs de base que sont l’illettrisme, l’innumérisme et l’illectronisme est un fléau qui entraîne de lourdes conséquences, notamment en matière d’isolement, de repli sur soi, de difficulté à trouver un travail, à progresser dans son milieu professionnel ou bien encore en matière de santé, a indiqué la Préfecture de La Réunion dans un communiqué.

Selon une estimation récente publiée par la direction régionale de l’INSEE, environ 116.000 Réunionnais seraient en situation d’illettrisme, soit 23% de la population. En moyenne 11,2% des jeunes reçus à la Journée nationale de citoyenneté à La Réunion étaient en situation d’illettrisme en 2015, contre 3,6% en France métropolitaine.

Pour la préfecture, "ces chiffres attestent de la prégnance de la situation à La Réunion, qui doit alerter et mobiliser tout un chacun. Sur notre territoire, la lutte contre l’illettrisme est une priorité qui concerne tous les acteurs publics et privés et mobilise des moyens importants".

Afin de sensibiliser et informer la population, une série d’action et de manifestation auront lieu durant les Journées nationales d’action contre l’illettrisme du 8 au 15 septembre 2019.

Organisées par l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI), dans le prolongement de la Grande cause nationale attribuée en 2013 à la lutte contre l’illettrisme, ces journées "ont pour vocation de susciter une prise de conscience sur le phénomène de l’illettrisme, de montrer qu’il est possible d’en sortir à tout âge".

Il s’agira également de proposer des manifestations, portes ouvertes, débats, rencontres et témoignages pour faire connaître les actions et formations qui existent sur tout le territoire français en direction de personnes illettrées.