Actualités

A propos de l’insecurité a Etang-Cambuston

Réaction de Jacky The-Seng, conseiller municipal de Saint-André

Témoignages.re / 11 mai 2018

Dans un communiqué diffusé à la presse, le conseiller municipal communiste de Saint-André rappelle les actions qu’il a déjà effectuées pour que la municipalité prenne des mesures contre l’insécurité à l’Etang-Cambuston.

JPEG - 57.2 ko
Des militants à Combustion pour informer la population avec le tract de la Section communiste de Saint-André.

La question de l’insécurité dans le secteur de l’Etang - Cambuston occupe actuellement une part essentielle de notre actualité. Cela ne m’étonne pas, mais préoccupe l’élu municipal que je suis.

En effet, dois-je rappeler que lors du conseil municipal du mercredi 18 avril dernier, j’avais interpellé le maire sur le sujet et lui avais fait part de la l’inquiétude et la peur des riverains face à la recrudescence de cambriolages et de vols de toute nature dans ce secteur. Le maire qui semblait découvrir le problème, avait néanmoins pris l’engagement que des mesures allaient être prises après concertation avec les forces de police. Il m’avait même assuré de la tenue prochaine d’une réunion à laquelle je serai invité. Depuis aucune nouvelle, sauf les vols et cambriolages qui ont continué.

La menace de la mise en place de patrouille la nuit par les riverains en colère, les multiples interventions de résidents sur une radio locale, la présence de militants communistes sur le terrain distribuant des tracts, et celle d’Antenne traitant le sujet, ont manifestement contribué à faire bouger les choses, et c’est tant mieux.

Pour preuve, la réaction d’un responsable syndical de la Police, puis le passage surprise, mercredi après-midi, dans le Chemin de l’Etang, de l’élue en charge du Secteur. Le plus surprenant aura été la visite en catimini, nocturne (vers 21h) du second adjoint de la mairie, accompagné de deux autres élus, chez 2 ou 3 familles du Chemin de l’Etang ! Dans quel but ?

Cela étant, je prends acte de la décision prise dans la précipitation par la municipalité, d’une réunion avec les riverains ce lundi. Mieux vaut tard que jamais. La population excédée attend des autorités des mesures concrètes, réfléchies, mais certainement pas des déclarations effarantes, comme celle tenue par l’élue du Secteur selon laquelle l’augmentation des vols et cambriolages, à Saint-André, serait la faute aux pétrels !

Il n’est pas sûr que de tels propos soient de nature à rassurer les résidents et à calmer les esprits.

Jacky The-Seng
Conseiller municipal