Actualités

A Saint-André, une assemblée générale de la section communiste résolue et fraternelle

Vie du Parti

Jean-Paul Ciret / 26 mars 2018

C’est à Cambuston chez notre fidèle camarade Marcel Ponapin, que s’est tenue l’assemblée générale de la section communiste de Saint-André, vendredi 23 mars, en présence d’une quarantaine de militant-e-s, soutenu-e-s en la circonstance par des camarades venu-e-s d’autres sections (Bras-Panon, Sainte-Suzanne, Saint-Denis, Le Port et même Le Tampon !).

JPEG - 70.8 ko
Vue d’une partie de l’assemblée.

C’est dire l’esprit de fraternité qui est en train de se réinstaller dans notre parti, tel qu’il existait dans le passé, avant que des ambitions médiocres, dictées par l’espoir de plans de carrière dérisoires, aient mis à mal sa cohésion, qui faisait alors sa force. On pouvait, en outre, noter la présence d’Yvon Virapin ancien conseiller général et régional, à cette réunion.

Cette assemblée générale, placée sous la présidence de Paul Dennemont, avait plusieurs objectifs. Tout d’abord, en ce début d’année, qui doit être riche d’engagements du Parti sur plusieurs fronts, montrer que la section de Saint-André a occupé sa place, en particulier dans la lutte du Parti pour faire face aux conséquences du changement climatique ; c’est ce que Jacky The Seng, secrétaire de section sortant, a rappelé, en replaçant le rôle de la section dans la continuité de l’action qui a été la sienne, depuis sa refondation à la fin de l’année 2012, sous l’impulsion d’une poignée de militants qui ne pouvaient se résoudre à voir la section du PCR disparaître d’une commune qui a en a été, en quelque sorte, le berceau.

JPEG - 49.5 ko
Ary Yée Chong Tchi Kan, Maurice Gironcel, Paul Dennemont et David Gauvin, nouveau secrétaire de la Section PCR de Saint-André.

Avec ses modestes moyens et malgré les traumatismes subis, la section a tenu bon et se tient prête pour les échéances à venir et la lutte pour la responsabilité des Réunionnais-e-s par plus d’autonomie.

Au niveau de Saint-André, cette lutte sera animée par un jeune militant, mais déjà expérimenté, issu d’une famille qui a déjà donné de nombreux gages de sa fidélité aux combats réunionnais pour la liberté, l’émancipation sociale et culturelle et la reconnaissance de l’identité réunionnaise : c’est David Gauvin qui a été élu à l’unanimité nouveau secrétaire de section, en remplacement de Jacky The Seng, désireux de passer la main.

Parmi les tâches à affronter, notre camarade Firoze Gador, animatrice avec Camille Dieudonné et Ginette Sinapin, également présentes, du groupe des Femmes Communistes de la Réunion, en cours d’organisation, a analysé la nécessité pour les femmes de se regrouper dans une structure propre, pour participer aux luttes des femmes pour leur dignité, contre toutes les violences, et pour l’égalité absolue de leurs droits, autant de domaines dans lesquels il reste tellement à faire.

JPEG - 68.8 ko
Jacky The-Seng avait courageusement accepté de reprendre la direction de la Section PCR de Saint-André, en 2012, dans des conditions particulièrement difficiles.

Tour à tour, Ary Yee Chong Tchi Kan, membre du secrétariat du Parti et Maurice Gironcel, son Secrétaire Général, ont tenu à féliciter et encourager les militants de Saint-André pour leur fermeté et leur cohésion retrouvées. Il leur faudra aussi se renforcer et il y en aura bien besoin pour faire face aux échéances de l’année marquées, entre autres, par la préparation de la célébration du 60e anniversaire de la fondation du PCR et l’engagement dans les luttes pour la RESPONSABILITE. Un combat qui au-delà des limites de notre île, s’inscrit dans le cadre plus général de celui de toute l’Humanité contre une dérive politique, économique, environnementale qui risque de la conduire à sa perte.

Jean-Paul Ciret