Actualités

Après les Européennes : pas de bouleversement du rapport de forces politique à La Réunion

L’extrême droite et la France insoumise pas en position de gagner une Mairie l’année prochaine

Manuel Marchal / 28 mai 2019

Si les élections européennes auront forcément un impact sur les municipales à venir, elles ne bouleversent pas le rapport de forces politique à La Réunion. En effet, l’extrême droite et la France insoumise ne sont pas en position de pouvoir remporter une élection municipale à La Réunion car ces formations politiques peinent à percer en dehors de la présidentielle et des européennes, deux élections où La Réunion se situe dans la même circonscription que la France.

JPEG - 77.9 ko

Le résultat des élections européennes en France a une signification sur le rapport de forces pour la suite des événements. En effet, dans ce pays l’extrême droite dirige des Mairies, a des députés à l’Assemblée nationale, des sénateurs, et a été proche de l’emporter dans des élections régionales. Le résultat des élections européennes peut donc créer une dynamique pour l’extrême droite aux municipales l’année prochaine en France. Elles marquent aussi une recomposition du paysage politique avec le retour des communistes dans une élection nationale en leur nom propre, ainsi que le net recul de la France insoumise, de Les Républicains et du PS par rapport aux précédents scrutins. Ce sont donc de nouveaux rapports de force qui se dessinent à 10.000 kilomètres de La Réunion.

Aucune alternative face au pouvoir

Ce résultat souligne aussi l’émiettement des forces susceptibles de contester à LREM son hégémonie. La gauche est divisée, Les Républicains se sont effondrés. Le terrain semble dégagé pour que la politique menée par le pouvoir puisse se poursuivre sans encombre au cours des deux années et demie qui séparent de la prochaine présidentielle. Le chef de l’État l’avait déjà bien compris avant le scrutin, en promettant de poursuivre voire d’accentuer une politique à l’origine d’un grand mouvement de protestation qui n’arrive pas à avoir une traduction électorale.

Pas d’impact pour l’année prochaine

Dans notre île, le constat est bien différent. Dans un scrutin marqué par 70 % d’abstention, l’extrême droite a réalisé un meilleur score en pourcentage qu’en France, avec plus de 30 %. La France insoumise arrive en seconde position avec plus de 20 % des suffrages. Mais il apparaît clairement que si ces deux listes obtiennent la majorité des suffrages à La Réunion, elles ne rééditeront pas ce score lors des prochaines municipales. En effet, ces deux partis n’arrivent pas à percer en dehors de scrutins où La Réunion est dans la même circonscription que la France, comme lors de la présidentielle ou des européennes. Ils peuvent donc être vus comme inoffensifs par les maires sortants et leurs opposants.

Pas de changement à La Réunion

Dans ces conditions, à la différence de la France, ces élections européennes ne changent pas le rapport de forces politique à La Réunion. La situation aurait été toute autre si le PCR n’avait pas été affaibli afin qu’il ne puisse plus être le rempart face à l’extrême droite, le canalisateur du vote protestataire. Là, les élections européennes auraient pesé sur les municipales, étant entendu que le PCR est un parti réunionnais capable de s’imposer dans des élections municipales.

M.M.