Actualités

Déclaration du PCR à l’occasion de la date anniversaire du 19 mars 1946

Célébration de l’abolition du statut colonial à La Réunion

Parti Communiste Réunionnais / 19 mars 2019

Cela fait aujourd’hui 73 ans que le statut colonial a été aboli à La Réunion, suite à la promulgation d’une proposition de loi promulguée le 19 mars 1946, et portée notamment par les deux députés réunionnais Raymond Vergès et Léon de Lépervanche. Dans une déclaration diffusée hier, le Parti communiste réunionnais insiste sur la nécessité de célébrer à La Réunion la date anniversaire du 19 mars 1946 afin de travailler à l’unité et la cohésion du peuple réunionnais.

JPEG - 71.5 ko
Ces Réunionnais rêvaient d’une autre société, ils se sont unis et ont réussi à obtenir de la France l’abolition du statut colonial. Tous les acquis obtenus depuis découlent de cette bataille de nos aînés.

Si le 20 décembre est célébré, férié et chômé, c’est tout simplement que la date anniversaire de l’abolition de l’esclavage le 20 décembre 1848 exprime la Liberté en terre réunionnaise. Grâce à l’action décisive du PCR, cet évènement est aujourd’hui reconnu par la loi. Par la suite, l’esclavage a été considéré comme crime contre l’Humanité.

Depuis une dizaine d’années, l’abolition du statut colonial, le 19 mars 1946, fait également l’objet d’une demande de reconnaissance analogue. C’est la deuxième grande date de l’Histoire de La Réunion. Elle exprime l’Egalité. Julie Pontalba et son association ont adressé une contribution en ce sens aux Assises de l’Outre Mer. Paul Vergès avait déposé au Sénat en février 2016 une proposition de loi qu’on peut lire à : https://www.senat.fr/leg/ppl15-400.htm.

Dimanche 17 mars, Elie Hoarau, président du PCR a rappelé :

« A deux jours du 73e anniversaire de la loi du 19 mars 1946. Nous avons proposé que le 19 mars soit un jour férié et chômé, Paul Vergès a proposé une loi. Tous les pays sortis du colonialisme célèbrent ce jour. Ils refusent cela à La Réunion, parce que les auteurs de cette loi sont communistes. Nous rendons hommage aux communistes qui ont mené une bataille considérable ».

« La meilleure façon de leur rendre hommage, c’est de faire tout ce que nous pouvons pour ne pas rater l’occasion historique d’avoir une assemblée territoriale avec des pouvoirs élargis, un fonds de développement pour faire avancer le pays. Ensemble, nous œuvrerons au rassemblement des Réunionnais pour bâtir ensemble l’avenir de notre pays ».

Célébrer le 20 décembre 1848, tout comme le 19 mars 1946, travaillent à l’unité et la cohésion du peuple réunionnais.

Fait au Port, ce lundi 18 mars 2019
Le Bureau de presse