Actualités

Didier Robert a besoin de la CINOR pour continuer la route en mer

Que vient faire le président de la Région Réunion dans une élection municipale ?

Manuel Marchal / 29 février 2020

En se présentant à Saint-Denis, l’ex-député-maire du Tampon et actuel président de la Région a surpris. Qu’est-il donc venu faire à Saint-Denis, compte-tenu de la forte hostilité de la population qui a ouvert les yeux sur ce qu’est Didier Robert ? La réponse se situe dans le troisième tour des municipales, à savoir les élections à la présidence de la CINOR. Car en cas de défaite aux municipales, Didier Robert a encore la possibilité d’être élu président de la CINOR par ses amis. La conquête de cette communauté d’agglomération peut lui permettre de continuer le chantier de la route en mer, par la réalisation de la nouvelle entrée Ouest de Saint-Denis selon son désir. Cela signifie l’arrêt probable de tous les autres projets comme le tramway, les téléphériques et autres équipements prévus à Saint-Denis, Sainte-Marie et Sainte-Suzanne, afin qu’un maximum de ressources de la CINOR puisse être consacré au financement de la liaison entre le viaduc de la route en mer et le réseau routier à Saint-Denis. Autrement dit, la CINOR risque de connaître le sort funeste de la Région dirigée par Didier Robert, qui a vu son budget 2020 amputé d’environ 250 millions d’euros pour cause de mauvaise gestion.

JPEG - 89.6 ko

A moins d’un mois du premier tour des élections municipales, toutes les listes sont désormais déposées à la Préfecture. A Saint-Denis, la présence comme tête de liste du président de la Région Réunion interpelle, qu’est-il donc venu faire dans cette galère ? Le chef de l’exécutif régional doit en effet faire face à une population qui a ouvert les yeux à son sujet. C’est ce que rappelle la manifestation du 19 novembre 2018, qui vit des jeunes de Saint-Denis prendre d’assaut le siège de la Région Réunion malgré la présence de dizaines de gros bras sans uniforme appelés à la rescousse ce jour-là pour empêcher le peuple de venir demander des comptes à Didier Robert. Ces jeunes avaient pris conscience que le responsable de l’augmentation des prix des carburants n’était pas l’État, contrairement à ce qu’avait laissé entendre la Région, mais bien la Région Réunion, et donc son président Didier Robert. Après cette manifestation, le président de Région a été ramené au rang d’Emmanuel Macron en termes d’impopularité. « Macron démission, Didier Robert démission » était en effet un des mots d’ordre les plus en vue des gilets jaunes. Depuis, le chef de la Région est manifestement sur le déclin à un point tel qu’il a dû présenter un budget en baisse d’environ 250 millions d’euros. Sa mauvaise gestion a donc éclaté sur la place publique.

Possible futur président de la CINOR

Dans ces conditions, le risque de victoire de Didier Robert aux municipales a du plomb dans l’aile. Mais la Mairie de Saint-Denis est-elle le principal objectif ? Une interview de Richard Nirlo, maire de Sainte-Marie, parue récemment dans la presse, indique que Didier Robert, pourrait être élu maire de la CINOR même s’il est opposant à Saint-Denis. La stratégie de Didier Robert et ses amis était dévoilée. Depuis les municipales de 2014, les conseils des communautés d’agglomération sont ouverts aux oppositions des communes membres. Les candidats au conseil communautaire sont lisiblement indiqués sur le bulletin de vote des municipales, ils sont donc élus par ce scrutin et non plus par le Conseil municipal. Cela permet donc à un battu aux municipales de briguer le siège de président d’une communauté d’agglomération.
Certains auraient pu croire que la conquête de la CINOR est un moyen de recaser un maximum des effectifs pléthoriques embauchés par la présidence de la Région, en cas de défaite de la majorité sortante aux régionales de l’année prochaine. Cela ne semble pas être la seule raison.

Qui paiera la Nouvelle entrée Ouest de Saint-Denis ?

En effet, un proche de Didier Robert, par ailleurs ami de « Témoignages », nous a alerté sur la question de la Nouvelle entrée Ouest de Saint-Denis. Rappelons que 10 ans après la promesse d’une nouvelle route du littoral sécurisée, le chantier de la route en mer est dans l’impasse. Un viaduc est construit entre Saint-Denis et La Grande Chaloupe. Ce sera la seule partie de la route en mer utilisable à condition que soit réglé le problème de sa connexion au réseau routier. Cette connexion, c’est le projet de Nouvelle entrée Ouest de Saint-Denis, qui n’a pas encore atteint le stade du débat public. Les différentes options proposées vont de 220 à 433 millions d’euros. La différence avec la route en mer, c’est l’absence de l’État. En effet, NEO est sous la maîtrise d’ouvrage de trois collectivités : la Région, la Mairie de Saint-Denis et la CINOR.
Dans les conditions actuelles de ses finances, difficile de croire que la Région Réunion puisse assurer l’essentiel du paiement du chantier. Il faut donc compter sur Saint-Denis et la CINOR. Saint-Denis étant loin d’être acquise, la CINOR pourrait sembler plus prenable.

Fin de la présidence tournante

En devenant président de la CINOR, Didier Robert aurait alors les coudées franches pour discuter avec le Groupement des multinationales bénéficiaires du marché de la NRL. Il aurait aussi la mainmise sur le budget de la collectivité, et pourrait alors décider de stopper tous les projets à Sainte-Marie, Sainte-Suzanne et Sainte-Marie afin de dégager un maximum d’argent public de la CINOR pour continuer le chantier de la route en mer, en faisant réaliser la nouvelle entrée Ouest de Saint-Denis.
Dans un monde où l’unité de compte est le milliard d’euros, mieux vaut ne pas passer pour celui qui est incapable de tenir ses promesses. Autant dire que pour Didier Robert, la poursuite du chantier est une urgence, et la présidence de la CINOR est un moyen pour lui de se donner une bouffée d’oxygène. Cela va sans dire que pour donner un maximum de garanties à ses partenaires, Didier Robert aurait tout intérêt à garder la présidence de la CINOR durant les 6 années du prochain mandat, car le premier coup de pioche de la NEO ne sera pas donné avant plusieurs années, 2024 au plus tôt. Ce serait donc la certitude de la fin de la présidence tournante à la CINOR et la répétition dans cette collectivité de la politique qui a amené la Région Réunion à baisser son budget de 250 millions d’euros.

M.M.



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • Magouilleur un jour magouilleur pour toujours. Le gros prometteur et pti baiseur d’ paké a trouvé la parade pour soustraire de l’argent pour financer une partie de son fiasco qu’est cette NRL. Lorsqu’il promet de sortir Saint Denis de son coma circulatoire, il oublie de préciser que la faute incombe surtout de ses manigances. Il ne parle pas de ses copains coquins qui ne voyaient que l’opportunité de se remplir les poches au motif de construire une route pour fluidifier la circulation à la Réunion. Même le dernier né derrière volcan n’aurai pas imposer la suppression du tram train afin de le remplacer par cette NRL qui s’est transformé en gouffre financier.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Il parait qu’il est déjà senti de près pour remplacer le premier ministre qui va boire son bouillon de moule au Havre pour faire passer les séquelles de son 49,3 qui est en train de lui donner non seulement un gros mal de tête mais un gros mal au C vu le nombre de coup de pieds qu’il est en train d’encaisser dans l’arrière train de la part des parlementaires , qu’ils viennent de gauche , de droite ou du centre .

    Notre président de Région qui est certainement un génie puisqu’il est capable de faire monter les prix des marché publics tout en baissant les recettes de sa collectivité est une perle rare très recherchée par Emmanuel Macron qui a besoin de magiciens pour avoir une chance faire un deuxième mandat présidentiel et de continuer de nous faire prendre les vessies pour des lanternes pendant 5 ans de plus avant de retourner se faire du fric chez les banquiers ;

    Mais les électeurs ont déjà passé l’age d’aller au cirque pour voir les magiciens tirer des lapins de leurs chapeaux et vont lui demander d ’arrêter de les prendre pour des pigeons de cirque à l’occasion des prochaines élections municipales .

    RDV au 22 Mars prochain pour voir combien de lapins vont sortir de son chapeau . Peut être qu’avec un peu de magie nous aurons la retraite à 55 ans et une augmentation des salaires d’au moins 30% pour augmenter les cotisations des caisses de retraites même si elles ont encore de baux jours devant elles avant de faire faillite . Et peut être aussi qu’on le verra reconduire à la frontière tous les immigrés en situation irrégulière pour donner du travail à nos millions de chômeurs qui ne se seront pas encore barrés à l’étranger pour travailler dans les entreprises françaises délocalisées pour dépenser moins et gagner plus .A partir du moment où ce qu’ils gagnent leur permet de manger il y a des gens qui peuvent aller travailler n’importe où, si avec l’argent qu’il gagnent ils peuvent acheter plus .

    Monsieur le président de la Région pense peut être que la Réunion est un pays étranger où avec moins d’argent on peut dépenser plus .Il faudrait qu’il dévoile son secret avant le scrutin s’il veut que l’on vote pour lui .

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Est-ce bien raisonnable tout ça, cette façon de "faire" de la politique, qui en théorie est là pour améliorer la vie des citoyens, avec une vue à long terme, quite à ne pas en récolter les fruits durant le mandant obtenu. Ainsi, quand on s’aperçoit qu’avec tout ce qui se passe, on aurait déjà depuis longtemps, un train à la Réunion, un TER pour les voyageurs et des trains pour le fret. Pour faire des économies, on pourrait "se faire offrir" du matériel ferroviaire qui est en train, c’est le cas de l’écrire, de dormir, dans des dépôts comme celui de Sotteville les Rouen en Normandie, voir Youtube à ce sujet, édifiant ! Quand on veut, on peut, comme rendre l’île autonome en énergie, renouvelable, inépuisable, gratuite, qui dit mieux ? Idem pour les transports gratuits, le Luxembourg vient de prendre cette belle décision, le train est désormais gratuit, Youpi, Arthur qui pédale en toussant.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Du courage, une prise de conscience, voilà ce qu’il faudra pour la Réunion. sinon, on stagne, on végète, plan plan, tranquille, juste bons à suivre la mode, on consomme pour frimer, individualistes sans soucis ni volonté réelle de changer vraiment, avec les infos qu’on veut bien nous donner, commerciales, sportives, bref, rien de sérieux, de vital, de long terme. Dommage. Rêvons un peu.

    Train pour le fret, les passagers, touristes compris entre Ste Rose et St Joseph, électrique et gratuit, oson.
    Energies renouvelables à tous les étages, un modèle pour le pays, locales, gratuies, inépuisables, qu’est-ce qu’on attend ?
    Cultiver Bio enfin, déjà pour les cantines, les restaurants, les familles, ne plus importer ce qu’on peut faire ici.
    Créer des jardins familiaux de partout, lieux de convivialité.
    Planter des arbres, ils assainissent les sols, procurent de l’ombre toujours bienvenue, font baisser les coûts pour rafraichir, apportent de la beauté, qui donne ensuite l’envie de se ballader, flaner, découvrir.
    Encourager le vrac pour les achats. On vient avec ses emballages, verre, carton, puis on ne paie que le contenu.
    On met en place le co voiturage, le vélib, les voies piétonnes, cyclistes.

    Bref, on change de paradigme, car actuellement, on en est loin, côté volonté, prise de conscience pour changer vraiment les choses qui pour le moment, nous empoisonnent les vies, sans oublier celle des enfants à naitre... Arthur qui tousse.

    Article
    Un message, un commentaire ?