Actualités

Européennes : le bulletin rouge de Ian Brossat pour que Julie Pontalba soit élue députée

« Pour une Europe des gens contre l’Europe de l’argent » aux portes du Parlement européen

Manuel Marchal / 24 mai 2019

A deux jours du scrutin, la mobilisation s’amplifie pour que les Réunionnais puissent avoir la possibilité d’être également représentés dimanche par une députée.

JPEG - 53.1 ko

A 48 heures du scrutin, la dynamique autour de la liste « Pour une Europe des gens contre l’Europe de l’argent » conduite par Ian Brossat a été l’événement de la campagne. Les propositions clairement sociales, porteuses d’une alternative aux règles actuelles de l’Europe suscitent un intérêt qui va au-delà des sympathisants communistes.
À La Réunion, une dynamique analogue s’est constituée en raison de la présence en sixième position sur la liste de Julie Pontalba, candidate du Parti communiste réunionnais aux élections européennes. L’évolution de la situation ces dernières semaines donne un espoir de retour au Parlement européen pour le PCR, dans une assemblée où les communistes réunionnais ont souvent siégé depuis la première élection au suffrage universel en 1979.
Julie Pontalba marche donc résolument dans les pas de Paul Vergès et d’Élie Hoarau qui ont montré qu’un seul député peut préserver les intérêts de La Réunion dans l’intégration dans l’Union européenne, une organisation comportant des pays parmi les plus riches du monde.

Soutiens très larges

Depuis sa déclaration de candidature au mois de février, Julie Pontalba a vu le nombre de ses soutiens ne cesser d’augmenter. Cela s’est notamment concrétisé lors de chacune des rencontres populaires organisées dans différentes régions de l’île.
Cette première phase s’est conclue le 27 avril par un meeting à Saint-Denis où la candidate a présenté publiquement ses soutiens, composés notamment d’élus issus d’autres partis politiques que le PCR.
Le dernier mois de campagne a été marqué par une intensification du travail des militants communistes. Pendant ce temps en France, la tête de liste Ian Brossat était qualifié de révélation de la campagne. « Pour une Europe des gens contre l’Europe de l’argent » est ainsi apparue comme la liste ayant la plus forte progression d’après les sondages. Cela s’est confirmé par le ralliement de plusieurs cadres de la France Insoumise à la liste PCF, dont le directeur de la campagne des législatives de LFI.

Solidarités

Les derniers jours précédant le scrutin ont souligné cette montée en puissance, avec des meetings de Ian Brossat dans des salles combles. En parallèle, les communistes ont mené un combat pour que leurs candidats puissent être présents dans les débats télévisés organisés sur les chaînes à grande écoute en France.
A La Réunion, un dernier meeting a rassemblé plusieurs centaines de personnes mercredi soir à Sainte-Suzanne. L’enthousiasme de la foule présente était porté par l’espoir d’une victoire possible dimanche. Il reste alors un dernier effort à mener pour que tout ce travail puisse se concrétiser dans le résultat du 26 mai. C’est le travail le plus décisif devant lequel les militants ne ménagent pas leur peine, que ce soit à La Réunion et en France où des Réunionnais du collectif Oubli pa nou font campagne pour Julie Pontalba.

Pour le respect de la parité

Le mode de scrutin marqué par le retour aux listes nationales permet d’envisager avec une quasi-certitude l’élection de deux Réunionnais dimanche, en raison de leur placement sur les listes. Ces deux personnes sont des hommes. Julie Pontalba est la seule femme originaire non seulement de La Réunion, mais aussi des anciennes colonies françaises, en position d’être éligible. « Le respect de la parité ne doit pas s’arrêter aux portes du Parlement européen », souligne d’ailleurs Julie Pontalba.
Cette réalité a amené le soutien d’autres organisations de notre île, comme le Mouv ou le Projet réunionnais. Elles en appellent à la solidarité réunionnaise pour qu’une Réunionnaise puisse également être élue. Cet appel rencontre toujours plus d’écho dans la population. Allié au travail des militants, et aux propositions présentées tout au long de la campagne, il renforce la possibilité d’une grande victoire dimanche avec l’élection de Julie Pontalba au Parlement européen.

M.M.