Actualités

Fermeture de l’hôpital de Saint-Louis : « Sauvons le seul hôpital de la circonscription »

Législative partielle dans la 7e circonscription : 3 questions à Jessie Caro

Témoignages.re / 14 septembre 2018

Après l’hôpital de Cilaos, l’hôpital de Saint-Louis est menacé de fermeture. Jessie Caro, salariée dans les soins infirmiers à domicile et suppléante de Gilles Leperlier, dénonce cette décision.

JPEG - 53.3 ko
Jessie Caro

Jessie Caro, avec Gilles Leperlier et le PCR, vous avez révélé la fermeture programmée de l’hôpital de Saint-Louis, pouvez-vous nous en dire plus ?

Nous avons été interpellés par des professionnels qui nous ont remis le dernier
rapport du Comité de la Performance et de la Modernisation de l’Offre de soins Hospitaliers (COPERMO) du 31 janvier 2018. Dans ce document, qui n’est pas secret, nous avons été scandalisés d’apprendre qu’il a été décidé de fermer l’Hôpital de Saint-Louis et de vendre le terrain et les bâtiments… pour 2 millions d’euros ! Nous ne pouvions rester sans réaction face à cette nouvelle, catastrophique pour toute la population de la 7e circonscription. Défendre cet hôpital de proximité est au cœur de notre projet. Si nous sommes élus, nous ferons tout pour maintenir cette offre de soins.

Pourquoi l’hôpital de Saint-Louis est-il indispensable ?

Parce que c’est une structure de proximité. Beaucoup de personnes vivent isolés, dans les Hauts, et lorsqu’elles ont un problème, elles ne peuvent pas se permettre de faire plusieurs dizaines de kilomètres. De plus, le bâtiment est en plein centre-ville, il emploie une centaine de salariés et participe à la vie sociale et économique de la zone. Il serait inadmissible de sacrifier notre santé pour un commerce ou un hôtel. La santé n’est pas une affaire comptable et la santé n’a pas de prix.

Que proposez-vous comme alternative ?

La santé est au cœur de notre programme pour cette élection législative. La Réunion a besoin d’une politique de santé globale et cohérente dans laquelle chaque acteur a sa place au plus près de la population. L’hôpital de proximité est le maillon essentiel dans l’accompagnement de nos malades, de nos personnes âgées et dans la prévention des risques sanitaires. L’hôpital de Saint-Louis doit être conforté, renforcé et inscrit de manière durable dans une offre de soin de proximité en complément des structures existantes. A l’Assemblée nationale, nous nous battrons pour que la santé ait plus de moyens, pour que notre CHU retrouve sa qualité et que l’hôpital de Saint-Louis soit rénové pour répondre au mieux aux attentes de la population.