Actualités

Gélita Hoarau : « Solidarité avec les travailleurs et chefs d’entreprise du BTP »

Mobilisation du 5 septembre pour l’emploi

Témoignages.re / 30 août 2017

Le 5 septembre prochain, syndicats et organisations patronales du BTP défileront ensemble pour la survie de leur secteur menacé par la baisse de l’activité. La sénatrice Gélita Hoarau soutient la revendication de l’interprofession du BTP et souligne que « l’ampleur et la nature de la mobilisation de ce secteur stratégique pour notre avenir soulignent une fois de plus la nécessité de nous rassembler pour faire entendre une voix réunionnaise auprès du Gouvernement. »

JPEG - 91 ko
Comme en 2010 (notre photo), les travailleurs et patrons du BTP défileront ensemble.

7 ans après avoir défilé côte à côte, syndicats et organisations patronales du BTP réunionnais seront à nouveau dans la rue le 5 septembre prochain. En 10 ans, ce secteur a perdu 10.000 emplois, et des corps de métiers ont disparu. L’interprofession du BTP pointe notamment des engagements non-tenus des pouvoirs publics. Le Plan-logement outre-mer signé par le Premier ministre en juin 2015 est au point mort, et le secteur manque de visibilité au sujet de l’implication de l’État dans la politique du logement à La Réunion.

La récente visite à La Réunion du président de la Confédération nationale du logement a rappelé la situation dramatique dans ce domaine. Près de 25.000 familles sont en attente d’un logement social, et 30.000 logements sont insalubres. Les besoins des Réunionnais en matière de construction sont donc considérables, d’autant plus que la population de notre île va encore augmenter de 150.000 personnes au cours des 20 prochaines années. Le respect du droit des Réunionnais à un logement décent ne pourra être effectif que si notre île dispose d’un outil de production capable de répondre à cette exigence.

Cette situation interpelle tous les élus de La Réunion. Je soutiens donc la demande d’un plan Marshall pour le BTP réunionnais formulée par l’interprofession. Salariés et chefs d’entreprise se sont unis pour porter cette revendication. L’ampleur et la nature de la mobilisation de ce secteur stratégique pour notre avenir soulignent une fois de plus la nécessité de nous rassembler pour faire entendre une voix réunionnaise auprès du Gouvernement.