Actualités

Gilbert Annette présente son Comité de Soutien

Municipales à Saint-Denis : devant un millier de personnes à la Cité des Arts

Témoignages.re / 15 novembre 2019

En 2008, un projet politique visant à transformer la Ville mais également l’émancipation des nouvelles générations a été mis en œuvre. Ce projet axé sur l’Humain prend ses racines dans l’Histoire de notre île et de son peuple. Objectif visé : façonner les contours d’une société nouvelle apaisée, réconciliée dans laquelle chacune et chacun occuperont sa place, rien que sa place mais toute sa place. Un projet décliné en 20 engagements dont 18 ont été entièrement tenus. Pour le consolider, il faut donc poursuivre le combat et cela sous le signe du Rassemblement et de la Fraternité : Tel a été en substance le message essentiel délivré hier par Gilbert Annette, lors d’une rencontre à la Cité des Arts face à un millier de participants, en présence des membres d’un Comité de soutien pour 2020, ainsi que de ses partenaires dont le PCR représenté par Elie Hoarau et Julie Pontalba.

JPEG - 126.9 ko
Gilbert Annette aux côtés de la délégation du PCR représenté par Elie Hoarau, président du PCR, et Julie Pontalba.

« Nous sommes ensemble pour lancer le match ! »
C’est, en ces termes, que Gilbert Annette, le maire de Saint-Denis a résumé le sens de la présence du millier de personnes réunies hier soir dans la salle du Fanal de la Cité des Arts . Un nombre impressionnant de participants auxquels s’ajoutaient les centaines d’autres contraints de rester à l’extérieur, faute de places suffisantes mais qui ont quand même même pu suivre cette rencontre grâce à la sono. Autant de participants que Gilbert Annette a chaleureusement remerciés voyant dans cette présence massive « un encouragement à la poursuite du combat ainsi qu’une traduction de la prise de conscience collective de notre responsabilité citoyenne de Réunionnais ». Des remerciements étendus également aux partenaires présents ayant fait le choix de rejoindre « la démarche de rassemblement sur la base d’un programme partagé » dont « Elie Hoarau, le président du Parti Communiste Réunionnais, Julie Pontalba, responsable du PCR à Saint-Denis », Jean-Pierre Marchau (les Verts), Aude Palan Vergoz présidente de son comité de soutien, Leila Lejeune et également à l’ensemble des élus à ses côtés depuis 2008. Parmi ces élus, on notait notamment la présence de Gérald Maillot, Monique Orphé, Maximin Assaby…

JPEG - 135.5 ko
Un millier de personnes dans la salle, et des centaines à l’extérieur.

Le poids du colonialisme

« (…) Ce rassemblement que nous souhaitons solide est nécessaire pour construire le Saint-Denis de demain », a poursuivi Gilbert Annette en insistant sur le fait que son engagement ainsi que celui de son équipe puisent leur source dans une conviction qui est avant tout de promouvoir l’humain et tout son potentiel en vue de son rayonnement optimal dans son environnement .
Une conviction confortée en particulier par le poids engendré par trois cents ans de colonialisme et des séquelles et autres traumatismes dont notre île porte et souffre encore de certains stigmates. « Car s’il est indéniable que les soixante-dix ans de départementalisation ont amené un progrès matériel, l’humain, par contre, est resté à la traîne », a regretté Gilbert Annette, en référence notamment « au record des violences intra muros, au taux élevé des grossesses précoces, aux 110.000 illettrés, aux 42 % du taux de pauvreté, ou encore aux 24 % du taux de chômage ». Un douloureux héritage qui impose un projet de société en rupture avec les vieux schémas afin de construire une société plus apaisée et décomplexée . D’où a-t-il ajouté le projet mis sur les rails en 2008.

JPEG - 69.9 ko
Gilbert Annette.

Investir dans l’éducation

Un projet puisant donc sa source dans notre contexte historique et géographique avec au cœur l’humain dans toute sa globalité et cela dans une vision anticipatrice. « C’’est le sens de notre combat depuis 2008. Car, que demandent les parents ? Partout, on nous dit : « Sak mi veu, sé la réussite mes enfants. Or, c’était également le souhait de nos ancêtres. Quand ils ont débarqué ici. Et c’est notre combat depuis 2008 : créer cette nouvelle génération en donnant à nos enfants tous les moyens nécessaires à leur épanouissement. Ce projet nous l’avons donc initié et mis en place en investissant massivement dans l’Education », a poursuivi Gilbert Annette en insistant sur le fait que « 18 des 20 engagements pris en 2008 ont été pleinement tenus ».

Jeunesse et lutte contre la pauvreté

Autant d’engagements salués par ailleurs par les orateurs qui s’étaient succédé au micro, se réjouissant des mesures prises notamment dans le domaine sportif, de l’éducation, du logement, des transports, de la Jeunesse, des séniors, de la petite enfance, etc. Un bilan éloquent déjà transmis à la population : « Nous avons déjà rendu compte à la population de toutes nos actions . Et c’est à continuant encore à l’écouter que nous allons mettre au point un projet ambitieux avec une âme et du sens afin de poursuivre le travail engagé depuis 2008. Dans une compétition électorale, rien n’est acquis d’avance. Mais si nous ne mobilisons pas, tous ces acquis pourraient demain être remis en cause. C’est pourquoi, il en va de notre responsabilité à chacune et à chacun d’entre nous, nous devons continuer à nous rassembler pour défendre et fructifier la plus grande des richesses que constitue le Savoir afin que nos jeunes et notre ville continuent à se transformer pour rayonner sans cesse » a insisté Gilbert Annette en rappelant l’effort particulier en matière de formation et de traitements consentis au personnel communal permanent.
Le bilan est énorme et Saint-Denis a été labellisé dans cinq domaines tels que l’es Arts et l’Histoire, le Sport, l’Accueil, (…) Nous sommes bel et bien dans une compétition dont l’issue aura lieu le 22 mars. Nous devons donc amplifier la mobilisation, il en va de notre devoir de responsabilité envers les générations futures » et de fidélité à l’esprit de résistance et de luttes de nos aînés, pourrait-on ajouter.
Quant à l’avenir, Gilbert Annette a indiqué que la lutte contre la pauvreté sera une des priorités du prochain mandat. Les propositions du PCR dans ce domaine constituent un apport important au programme qui sera mis en œuvre de 2020 à 2026.

Edifier une société nouvelle

JPEG - 74.3 ko

Un appel à poursuivre le combat qu’Ericka Bareigts a relayé en rappelant que l’équipe conduite par Gilbert Annette a effectivement pris le pari de miser sur l’Education. Une façon de conjurer le Passé en œuvrant pour que soient brisées les chaînes des esclavages modernes ayant conduit trop de générations au sacrifice sur les autels de l’ignorance, des exclusions et autres infamies.
« Nous avons été guidés par cette valeur de Justice, d’où notre souci constant de valoriser nos quartiers et de donner à nos enfants tous les éléments nécessaires à leur épanouissement et à leur réussite. Ensemble, nous allons continuer à nous investir pour nos petits frères et sœurs, (…) Notre projet repose sur une vision d’ensemble. Le chemin est long mais nous devons ensemble, poursuivre le combat pour la transformation de notre Jeunesse et de notre ville pour l’édification d’une société nouvelle dans laquelle chacun non seulement pourra porter mais vivre son propre rêve », a conclu en substance Ericka Bareigts.

M.M.