Actualités

Hommage au fondateur de la conscience réunionnaise

Conférence sur Paul Vergès à 14 heures à l’Université, avec la direction du PCR et Françoise Vergès

Manuel Marchal / 28 novembre 2016

Lundi à partir de 14 heures, l’Université de La Réunion organise une conférence intitulée « Paul Vergès : une vie pour La Réunion. Echanges avec ses compagnons de route », animée par Salim Lamrani et Carpanin Marimoutou, professeurs.

JPEG - 64.8 ko

Le 12 novembre dernier, La Réunion apprenait avec tristesse le décès de l’ancien dirigeant du PCR. Cet événement a rapidement franchi les frontières de notre île. Venus de tous les continents, de tous les courants politiques et de toutes les classes sociales, les hommages ont salué l’œuvre de notre camarade. Cette période a permis de souligner les apports de Paul Vergès et de son parti à la lutte menée pour le progrès de La Réunion. Elle a également montré une reconnaissance pour les engagements du fondateur du PCR dans des causes planétaires, comme la lutte contre le changement climatique. Ce sont autant de chantiers que les communistes se sont engagés à poursuivre.

Les funérailles du 15 novembre ont donné lieu à une couverture médiatique exceptionnelle à La Réunion. Deux chaînes de télévision ont consacré plusieurs heures de direct ininterrompu, de la levée du corps à Sainte-Suzanne jusqu’à l’inhumation dans le caveau familial au cimetière paysager du Port. Tout au long du trajet parcouru par le convoi, de nombreux Réunionnais ont salué la mémoire de Paul Vergès, et ont affirmé la nécessité de poursuivre le combat.

Président et co-secrétaires généraux du PCR à la tribune

Deux semaines après la disparition de Paul Vergès, un hommage sera rendu cet après-midi au fondateur du PCR lors d’une conférence organisée par l’Université de La Réunion et animée par Salim Lamrani et Carpanin Marimoutou. Le président du PCR, Elie Hoarau, et les trois co-secrétaires généraux du Parti, Yvan Dejean, Maurice Gironcel et Ary Yée Chong Tchi Kan participeront à un débat qui a pour nom « Paul Vergès : une vie pour La Réunion. Echanges avec ses compagnons de route ». Plusieurs thèmes seront abordés : la dignité réunionnaise, l’engagement, culture et politique. Il est prévu que Françoise Vergès intervienne pour la conclusion.

C’est la première fois que la famille de Paul Vergès, la présidence et le secrétariat général du PCR sont conviés à être les acteurs d’une manifestation organisée par l’Université. C’est donc un événement exceptionnel qui situe le niveau des idées soutenues par Paul Vergès et son parti. Parmi ces idées, celle de la conscience réunionnaise a été mise en valeur lors de l’intervention d’Elie Hoarau pendant les funérailles de Paul Vergès.

La Réunion est un lieu de rencontre d’immigrants de diverses civilisations du monde. Son histoire fut marquée pendant plus des trois-quarts de son histoire par les violences de l’esclavage et de la colonisation. Cette période a amené les Réunionnais à créer une langue, le créole, pour que puissent communiquer des descendants de Chinois, d’Indiens, d’Africains, de Malgaches et d’Européens.

Fiers d’être Réunionnais

La contribution de Paul Vergès et du PCR a été de réussir à faire prendre conscience à ces descendants d’immigrés qu’ils constituaient un peuple, où chaque Réunionnais porte en lieu les apports des différentes civilisations qui ont constitué son peuplement.

Cette conscience est inscrite au plus profond du peuple réunionnais. Et aujourd’hui, les Réunionnais sont fiers de leur identité. Lors des funérailles de Paul Vergès, Ericka Bareigts, ministre des Outre-mer, a d’ailleurs utilisé le terme de peuple réunionnais. C’est une victoire considérable à la suite de décennies de combats. Car cette idée de peuple réunionnais faisait l’objet de violentes campagnes de dénigrement. Les communistes étaient accusés de séparatisme, le créole était interdit, tout comme le maloya. Mais grâce à la force de la conviction, cette idée a triomphé comme en témoigne l’intervention de la représentante du gouvernement. En conséquence, malgré toutes les difficultés auxquelles la société réunionnaise est confrontée aujourd’hui, elle est vue dans le monde comme un exemple à suivre en termes d’unité. Sans Paul Vergès et le PCR, La Réunion n’aurait pas cette image.

M.M.