Actualités

L’Appel aux Réunionnaises et aux Réunionnais à s’instruire mutuellement d’une histoire commune et continuer à préparer La Réunion du million d’habitants

Résolution du rassemblement des Zarboutans du PCR adoptée le 19 mai à Sainte-Suzanne

Parti Communiste Réunionnais / 22 mai 2018

Le PCR aura 60 ans, l’année prochaine, en 2019

JPEG - 66 ko

Le PCR est une création sociale réunionnaise originale : outil d’émancipation et d’épanouissement du peuple réunionnais, espace d’échanges et de débats, école d’apprentissage de la délibération et de la décision, organisateur de la lutte collective, acteur majeur de la solidarité internationale…

Soixante années de lutte lui confèrent déjà une exceptionnelle longévité mais c’est très peu quand son objectif vise l’abolition de “l’exploitation de l’Homme par l’Homme” et la valorisation du “bien commun”.

Grâce au PCR, nous savons que le capitalisme n’est pas le seul élément qui explique cette existence. Le peuple réunionnais est l’expression des apports d’origines diverses, de leur intégration collective et de leur dépassement. Il s’est forgé dans des conditions historiques et sociales spécifiques. La dynamique n’est pas finie.

Le PCR a fait rentrer le peuple Réunionnais dans l’Histoire de l’Humanité. Désormais, à cette place, il s’adresse au monde comme un contributeur à l’élévation de la conscience mondiale, non comme simple marché de consommation ou d’alibi à l’expansion du néo-colonialisme français. Il exalte la fierté d’être un acteur majeur et non subalterne.

L’exemple de la lutte contre le réchauffement climatique et ses effets

Le 4 novembre 2016, l’Accord de Paris sur le changement climatique entrait en vigueur, moins d’un an après son adoption en décembre 2015, à la COP21. Cela veut dire qu’au moins 55 pays, représentant 55 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre y avaient souscrit.

Désormais, l’urgence politique commande d’agir ensemble et sans délai pour que l’augmentation de la température moyenne sur ce siècle ne dépasse 2 degrés, sur la planète Terre. Si nous réussissons à la maintenir en dessous de 1,5 degré, ce serait mieux encore.

Un tel objectif est lourd de conséquences car cela suppose qu’on change radicalement notre manière de vivre. Chaque partie signataire - Etats, collectivités, entreprises, associations etc - doit déposer ses “instruments de ratification” et ses engagements chiffrés, compréhensibles et mesurables par tous.

Le plus gros des efforts doit être engagé avant 2020, sinon le résultat attendu collectivement sur la durée envisagée ne sera pas atteint. D’ailleurs, le rapport annuel de l’Organisation Météorologie Mondiale paru, le 30 octobre 2017, faisait état d’une expansion accélérée du dioxyde de carbone dans l’atmosphère. L’information est toute récente.

L’avenir collectif est prévisible

Avant tout, c’est un état d’esprit. La Chine (1,4 milliard d’habitants) a déjà fait expertiser toute sa législation pour rendre celle-ci compatible avec les termes de référence du Traité alors que les Etats-Unis (323 millions d’habitants) reculent.

A La Réunion, une île de moins d’un million d’habitants, le Parti Communiste Réunionnais appelle à une gouvernance adaptée : la Responsabilité par l’Autonomie et le développement durable et solidaire. Le fondateur du PCR, Paul Vergès, avait fait voter une loi à l’unanimité de la représentation parlementaire française qui a conduit en 2001 à la création de l’Observatoire National sur les Effets du Réchauffement Climatique. Il a présidé l’ONERC durant 15 ans ! C’est dire s’il avait un sens élevé de l’intérêt commun.

Nous sommes entrés dans une ère nouvelle de combats fondamentaux

Le 4 novembre 2016 est déjà un marqueur historique universel. Nous sommes entrés dans une ère nouvelle de combats fondamentaux. Les premiers pas sont difficiles, raison de plus pour persévérer et redoubler d’efforts. Tout le monde est concerné. La Réunion doit accentuer son rôle et sa place sur l’axe des grands courants d’échanges mondiaux qui structurent le nouveau monde en construction. Les solutions à nos problèmes s’inscrivent dans cette vision d’avenir.
Nous reprenons volontiers le message que Paul Vergès nous a laissé dans le livre de Paul Bojan intitulé : “Paul Vergès, l’immortel“. Il dit :

« quels que soient les contradictions ou les conflits prévisibles, l’essentiel est que le monde soit entré dans une nouvelle ère, une nouvelle civilisation qui doit marquer l’égalité entre tous les peuples et tous les êtres humains qui s’enrichissent de leurs cultures différentes, mais égales. Là, est l’essentiel pour chaque vie humaine. »

Convaincu de cette perspective, le PCR appelle les Réunionnaises et les Réunionnais à s’instruire mutuellement de ces 60 ans d’une histoire commune et continuer, ensemble, à préparer La Réunion du million d’habitants.

Cet appel est lancé ce 19 mai 2018 où le PCR rend hommage
à ses Zarboutans, acteurs et témoins de ces 60 ans.
Le PCR s’engage à mener ces nouveaux combats
en faveur des nouvelles générations.