Actualités

Le PCR appelle le peuple réunionnais à se rassembler pour entrer dans l’ère de la responsabilité

En fidélité au combat de Paul Vergès et en préparation de son 9e Congrès du 5 février 2017

Témoignages.re / 19 décembre 2016

Ce dimanche matin au siège de son organisation au Port, le Parti Communiste Réunionnais a tenu une conférence de presse qui marquera l’histoire de La Réunion. En effet, l’ensemble des dirigeants du PCR — son président, Élie Hoarau, et ses trois co-secrétaires généraux, Yvan Dejan, Maurice Gironcel et Ary Yée-Chong-Tchi-Kan — ont présenté aux médias les grandes orientations du 9e Congrès du Parti, programmé le 5 février prochain dans la salle du Rwa Kaf à Sainte-Suzanne.

JPEG - 52.7 ko
Élie Hoarau, le président du PCR, durant son intervention, entouré d’autres responsables du Parti : ses trois co-secrétaires généraux, Ary Yée-Chong-Tchi-Kan, Yvan Dejan, Maurice Gironcel et d’autres membres du Secrétariat du Parti : Nadine Damour, Ginette Sinapin et Camille Dieudonné.

Ce 18 décembre, les dirigeants du PCR étaient aussi entourés d’autres membres du Secrétariat du Parti, comme Camille Dieudonné, Ginette Sinapin et Nadine Damour, ainsi que de représentants de plusieurs Sections ayant participé la veille avec les autres camarades de tout le pays à la réunion extraordinaire du Conseil Politique. Et l’objectif de cette conférence de presse était précisément de faire connaître à nos compatriotes les décisions importantes prises par cette instance dirigeante du PCR pour le prochain Congrès.

Comme l’a signalé Yvan Dejean en ouverture de cette rencontre avec les journalistes, ce Conseil Politique avait pour objectif de « bien définir la ligne qui sera débattue au Congrès, avec l’orientation générale sur laquelle le PCR souhaite s’engager pour l’avenir de notre peuple ». Il a aussi souligné que depuis le 8e Congrès de 2013 et les dizaines de conférences de presse tenues ensuite par le PCR, « pour la première fois c’est Élie Hoarau, élu à l’unanimité et avec enthousiasme par le Conseil Politique président du Parti après le décès de son fondateur, qui prend la parole pour présenter cette orientation ».

Un double appel

Effectivement, Élie Hoarau a présenté ensuite ce thème, en soulignant l’importance de cette nouvelle initiative du PCR lancée même plusieurs mois avant le décès de Paul Vergès. Un projet d’autant plus important que « la situation actuelle et à venir nous appelle à l’initiative et à l’action avant l’arrivée d’un nouveau pouvoir en France dans six mois, afin que 2017 ouvre l’ère de la responsabilité pour le peuple réunionnais ».

Après avoir rappelé l’importance des divers défis à relever dans les années à venir et les diverses conditions favorables pour aller dans ce sens, le président du PCR a présenté le double appel de son organisation : d’une part, celui à « la création d’un Front Réunionnais pour définir collectivement ce nouveau cadre » de la responsabilité réunionnaise ; d’autre part, celui lancé à « toutes les forces vives du pays pour qu’elles se réunissent – là aussi sans exclusion – et élaborent ensemble un plan de développement durable et solidaire à partir d’une plateforme à définir collectivement ».

« L’union est un combat »

Élie Hoarau a conclu son exposé en soulignant qu’« en travaillant à ce rassemblement pour la responsabilité, les participants du 9e congrès et d’une manière générale, tous les communistes de La Réunion, resteront fidèles au fondateur de notre Parti ». Nous publions par ailleurs le texte intégral de cette intervention très importante, qui a été suivie par des échanges entre les dirigeants du PCR avec les journalistes.

La conférence de presse a été conclue par Yvan Dejean, qui a présenté quelques réunions préparatoires du Congrès, en particulier trois assemblées générales des Sections : le mercredi 11 janvier pour le Nord-Est, le jeudi 12 janvier pour l’Ouest et le vendredi 13 janvier pour le Sud. Une mobilisation en fidélité à Paul Vergès comme l’a dit Élie Hoarau, car « l’union est un combat ».

Correspondant