Actualités

Le PCR demande à Emmanuel Macron de mettre fin au drame des kwassa-kwassa

Pour un Océan Indien Zone de Paix

Parti Communiste Réunionnais / 6 juin 2017

Réagissant aux propos indignes tenus par le président de la République au sujet des passagers des kwassa kwassa, le Parti communiste réunionnais demande à Emmanuel Macron de se ressaisir « en annonçant au plus tôt sa feuille de route pour en finir avec les noyades dans le lagon de Mayotte et les 20.000 reconduites annuelles à la frontière dans cette île. »

JPEG - 87.2 ko
Lors de son dernier Congrès, le PCR avait réaffirmé son mot d’ordre d’Océan Indien Zone de Paix par la présence notamment d’une délégation des Chagos. Photo A.D.

Jeudi, le président de la République visitait un centre régional de secours maritime en Bretagne. Une video publiée le lendemain par TMC montre Emmanuel Macron tenir les propos suivants sourire aux lèvres : « le kwassa-kwassa pêche peu, il amène du Comorien c’est différent ». Les réactions indignées qui ont suivi cette déclaration ont amené l’Elysée à revenir sur ces propos, évoquant « une plaisanterie pas très heureuse sur un sujet grave ».

Le PCR fait part de sa solidarité avec toutes les personnes heurtées par cette déclaration du chef de l’État. Le bras de mer entre Anjouan et Mayotte est en effet un des plus grands cimetières en mer du monde. Plus de 12.000 personnes sont mortes noyées en embarquant sur des kwassa-kwassa parce que c’était pour elles la seule solution de se rendre à Mayotte à cause des restrictions imposées par l’administration française.

La déclaration d’Emmanuel Macron est un épisode de plus dans la crise que la France a ouverte en 1975, quand elle a refusé de respecter le résultat du référendum qu’elle avait elle-même organisé l’année précédente, et qui prévoyait l’indépendance du TOM des Comores. Cette crise ne fait que s’aggraver chaque année, sous la poussée de la démographie et des inégalités.

Le PCR demande donc que le président de la République se ressaisisse en annonçant au plus tôt sa feuille de route pour en finir avec les noyades dans le lagon de Mayotte et les 20.000 reconduites annuelles à la frontière dans cette île. Ainsi, il apportera une importante contribution à un Océan Zone de Paix que le PCR appelle de ses vœux depuis plus de 40 ans.

Fait au Port, ce lundi 5 juin 2017