Actualités

Municipales : le maire du Port doit respecter la loi

Firose Gador dénonce une campagne d’affichage sauvage du candidat maire Olivier Hoarau

Témoignages.re / 13 janvier 2020

Candidate tête de liste soutenue par le PCR pour les municipales du Port en 2020, Firose Gador a tenu samedi une conférence de presse pour dénoncer une pratique illégale d’Olivier Hoarau, maire du Port candidat à sa succession. Constat d’huissier à l’appui, Firose Gador a dénoncé une campagne d’affichage sauvage du maire du Port. Elle appelle le maire à respecter la loi car « la campagne qui s’annonce doit se faire dans le respect des libertés de chacun ».

JPEG - 86.9 ko

En ce début d’année, c’est l’occasion pour nous de faire notre rentrée politique après une trêve durant les fêtes. C’est également pour nous l’occasion de présenter nos meilleurs vœux de santé, de joie et de paix à l’ensemble de la population et particulièrement aux Portoises et aux Portois.
Leur dire que chaque jour de la vie est une lutte et qu’il nous faut lutter pour un meilleur lendemain. Sans cela, la vie n’aurait pas de sens. Il s’agit de lutter contre toutes les formes d’injustices et de non-respect de l’autre.
Ce qui m’amène à évoquer la campagne dans le cadre des élections municipales qui arrive à grands pas. Nous sommes à 9 semaines du premier tour, qui aura lieu le 15 mars 2020.

Constat d’huissier

Et déjà, nous pouvons constater le non-respect de la loi concernant l’apposition des affiches. Ainsi, je vous informe qu’après un constat d’huissier à l‘appui, j’ai saisi par le biais de mon avocat le procureur de la République concernant les affichages illégaux et que plainte a été déposée.
Car il s’avère que l’un des candidats et qui plus est, le Maire actuel de la Ville du Port, Monsieur Olivier Hoarau, a posé des affiches pour la campagne électorale sur des panneaux autres que les panneaux prévus à cet effet et autorisés par le code électoral.
En effet, le code électoral est clair dans son article L-51 que je cite : « Pendant la durée de la période électorale, dans chaque commune, des emplacements spéciaux sont réservés par l’autorité municipale pour l’apposition des affiches électorales.
Dans chacun de ces emplacements, une surface égale est attribuée à chaque candidat, chaque binôme de candidats ou à chaque liste de candidats.
Pendant six mois précédant le premier jour du mois d’une élection et jusqu’à la date du tour de scrutin où celle-ci est acquise, tout affichage relatif à l’élection, même par affiches timbrées, est interdit en dehors de cet emplacement ou sur l’emplacement réservé aux autres candidats, ainsi qu’en dehors des panneaux d’affichage d’expression libre lorsqu’il en existe. »

Le Maire ne peut ignorer la loi

Bien entendu, nul n’est censé ignoré la loi, c’est d’autant plus vrai lorsque l’on est le Maire. Il est censé représenter l’autorité, c’est à lui d’être exemplaire et de faire respecter la réglementation.
Mais force est de constater au Port que c’est le premier à enfreindre les règles ce qui laisse la porte ouverte à d’autres candidat(e)s pour l’imiter.
La campagne qui s’annonce doit se faire dans le respect des libertés de chacun et surtout dans le respect de la loi, un souci qu’on doit avoir constamment à l’esprit quand on brigue un mandat électif.

Firose Gador
Candidate à l’élection municipale de Mars 2020