Actualités

Plus de 44 millions d’euros investis en faveur des lycées et établissements de formation professionnelle

Décisions de la Commission permanente

Témoignages.re / 27 mars 2004

À l’occasion de la Commission permanente du 19 mars dernier, l’ordre du jour a traduit l’action de la Collectivité dans le cadre de plusieurs domaines, notamment dans celui de l’éducation et de la formation professionnelle. Nous publions ci-après un communiqué de la Région diffusée hier à la presse.

La Commission permanente a voté d’importantes décisions en matière d’éducation et de formation professionnelle. Plus de 44 millions d’euros vont être investis par la Collectivité régionale pour accroître le nombre d’infrastructures scolaires et améliorer celles qui existent. L’enseignement secondaire et la formation professionnelle peuvent ainsi se faire dans les meilleures conditions de sécurité, d’hygiène et de confort pour garantir chaque jour l’investissement dans l’Homme réunionnais ainsi que l’émergence de pôles d’excellence.

De nouveaux équipements sportifs pour le lycée Jean Perrin de Saint-André
La Commission permanente a mis en place une subvention de 806.438,92 euros en faveur de la réhabilitation des équipements sportifs de ce lycée qui permettra, tant aux lycéens qu’aux sportifs de la commune, de pratiquer des activités sportives et de loisirs. La structure existante sera transformée en gymnase polyvalent avec 1 terrain de handball, 3 terrains de volley, du tir à l’arc, 2 terrains de basket ball, des vestiaires, des sanitaires, des rangements. Les travaux devraient coûter globalement près de 1 million 351.511 euros.

La réhabilitation du lycée Leconte de Lisle de Saint-Denis
Ce lycée, un des plus anciens établissements scolaires de l’île, va être complètement réhabilité. Les travaux devraient démarrer courant 2005 pour être achevés aux alentours de 2007. Ils devraient coûter près de 15 millions d’euros.
La Commission permanente, qui avait déjà mis en place une autorisation de programme de 7 millions 300.225 euros, a voté une seconde autorisation de programme de 8 millions 029.404 euros pour permettre la passation des marchés. Ces travaux vont permettre l’extension du lycée, sa sécurisation, un meilleur confort tant pour les salles de classe que pour l’internat.
Les énergies renouvelables seront intégrées dans cette réhabilitation puisqu’elles sont présentes dans chaque nouvel établissement scolaire construit ou réhabilité par la Collectivité régionale.
Ce lycée devrait accueillir à terme un effectif global de 1.355 élèves.

3 nouveaux bâtiments au lycée professionnel de Saint-Pierre
Ces nouvelles salles vont étendre la surface actuelle du lycée et permettre l’enseignement général et artistique, la mise en place du CDI et des services généraux. Une autorisation de programme de 175.422 euros a été mise en place.

La réhabilitation du lycée agricole et horticole de Saint-Joseph
Une première phase des travaux visant à réhabiliter les bâtiments principaux est en cours, et permettra notamment la construction d’une nouvelle unité d’élevage porcin et l’extension d’une étable. Une autorisation de programme de 1 million 450.645 euros a été votée par la Commission permanente pour la seconde phase qui concerne tous les autres bâtiments du lycée qui devraient coûter près de 10 millions 500.000 euros. La phase 1 ayant coûté près de 7 millions 592.000 euros.

Des équipements pour mieux faire face aux orages pour le lycée Amiral Bouvet de Saint-Benoît
Suite aux dégâts provoqués par la foudre au niveau du transformateur du lycée Amiral Bouvet de Saint-Benoît, la Commission permanente a voté une enveloppe de 73.000 euros pour la réalisation des travaux de réparation et la mise en place d’un paratonnerre pour l’ensemble de l’établissement.

Des nouveaux amphithéâtres, des salles d’enseignement et une bibliothèque pour l’Université du Tampon
Une autorisation de programme de 725.000 euros a été votée pour permettre la construction : d’un hall d’accueil de 183 m2, un amphithéâtre de 350 places, 3 amphithéâtres de 120 places, 13 salles de travaux dirigés, 2 salles d’enseignement spécialisé, des locaux techniques et annexes, des sanitaires, et de la Maison des Langues avec 1 bureau administratif, une salle de consultation, une salle de cours, et 2 salles de travaux pratiques.
D’autre part, le campus universitaire du Sud devrait être prochainement doté d’une bibliothèque universitaire, dans le cadre de l’Université du 3ème millénaire sachant que cette structure accueillera plus de 3.000 personnes d’ici 2006 (13.000 étudiants sur les deux campus, Nord et Sud). D’autant plus que la bibliothèque actuelle ne répond plus aux besoins. Ce nouveau bâtiment devrait coûter près de 7 millions d’euros.

La mise aux normes du réseau de distribution d’eau chaude pour le lycée Antoine Roussin de Saint-Louis
Le réseau de distribution d’eau chaude de l’internat du lycée Antoine Roussin de Saint-Louis va être rénové. Les travaux vont coûter près de 213.326,76 euros. Ces travaux permettront de garantir de meilleures conditions d’hygiène et de confort pour les lycéens internes de cet établissement.

Un nouvel atelier de maçonnerie pour la Chambre des métiers de Saint-Pierre
Conformément aux besoins de cet établissement, un ancien atelier de menuiserie va être transformé en atelier de maçonnerie. Les travaux devraient coûter 191.241,39 euros.

La réhabilitation de l’AFPAR de Saint-François
La Région Réunion va opérer une réhabilitation lourde de cet établissement qui devrait commencer cette année pour s’achever en 2005. Cette opération va coûter 1 million 315.637,03 euros. Globalement, l’opération de réhabilitation consiste en :

- la restructuration des bâtiments “Maçonnerie” et “Carrelage” en locaux dédiés aux métiers de l’informatique de gestion, et la maintenance informatique, bureautique et électronique sur 960 m2.

- la restructuration de la cuisine existante en un satellite de restauration en liaison froide et remise à niveau du réfectoire du 250 m2.

Une filière d’enseignement relocalisée au lycée Roland Garros du Tampon
Le CAP Petite enfance et le BTS Styliste de mode sont deux sections dont les besoins en surfaces de locaux ont été évalués à 430 m2. Afin de pallier le manque de surface actuelle de ces filières provisoirement localisées au lycée de La Rivière Saint-Louis, elles vont être déplacées vers le lycée Roland Garros du Tampon. Ceci afin de garantir des meilleures conditions d’enseignement dans ces deux domaines spécifiques. La Commission permanente a voté 60.000 euros pour financer les frais de ce transfert.

Des équipements supplémentaires pour le futur lycée Tampon III : ouverture d’une nouvelle filière de préparation aux Grands écoles d’ingénieurs
Ce nouveau lycée sera livré à la rentrée 2004-2005. Il comportera un pôle productique-mécanique et comptera au début 345 élèves dont 6 secondes, 3 ou 4 premières. Il accueillera à terme 900 élèves.
Ce lycée bénéficie d’ailleurs d’une part importante de la dotation en équipement puisqu’il ouvre ses portes et doit être complètement équipé. À ce titre, la Commission permanente du 13 février 2004 avait voté en conséquences une subvention de 762.245 euros pour l’acquisition des premiers équipements.
Une subvention complémentaire de 397.036 euros va être attribuée pour permettre l’acquisition d’équipements de sciences physiques et chimie nécessaire à l’ouverture de la Classe préparatoire aux Grandes écoles (CPGE) option “Biologie, Chimie, Physique et Sciences de la Terre”.