Actualités

René Sotaca et Julie Aroubani : deux militants pour porter la voix de la population au Conseil départemental

Elections départementales à Sainte-Suzanne, Cambuston et Petit-Bazar

Témoignages.re / 27 avril 2021

Julie Aroubani et le conseiller départemental communiste René Sotaca ont annoncé leur candidature aux élections départementales dans le canton 4 qui comprend la totalité de la commune de Sainte-Suzanne et une partie de celle de Saint-André. Ils comptent poursuivre le combat pour améliorer les conditions de vie de la population, indique René Sotaca, « un combat pour vivre en continuant à porter fièrement la dignité léguée par nos ancêtres », précise Julie Aroubani.

JPEG - 114.8 ko
Bernard Batou, Julie Aroubani, René Sotaca et Nityakali Canevy sur le site du futur centre culturel de Quartier Français.

« Notre équipe s’engage à vos côtés dans le but de défendre les intérêts du canton 4 (Sainte-Suzanne, Cambuston et Petit-Bazar) au conseil départemental. Nous sommes super motivé.es et fièr.es de démarrer cette nouvelle aventure avec vous. », tel est le message des candidats soutenus par le Parti communiste réunionnais lors des élections départementales dans le canton 4.
Cette équipe comprend René Sotaca, seul élu communiste du Conseil départemental, candidat titulaire aux côtés de Julie Aroubani, militante de Saint-André. Bernard Batou, militant culturel bien connu, et Nityakali Canevy, sont candidats remplaçants. Voici sa présentation :

René Sotaca, 41 ans - Chargé de gestion de réseaux CISE Réunion : « L’humain avant toute chose »

« Demeurant à Sainte-Suzanne, dans le quartier de la Marine, issu d’une famille de militant du PCR, ma mère travaillait au côté de Lucet Langenier. Conseiller Départemental depuis 2019, j’œuvre au quotidien à l’amélioration des conditions de vie de la population du canton. »

Julie Aroubani, 38 ans - Cadre d’assurance : « Pour Partager de la richesse il faut d’abord la créer. »

« Née à Saint-André, au sein d’une famille militante, c’est tout naturellement que je me suis construite avec les autres. J’ai très tôt rejoint la lutte de toutes ces femmes, de tous ces hommes qui m’ont entourée. Un combat pour vivre en continuant à porter fièrement la dignité léguée par nos ancêtres. »

Bernard Batou, 57 ans - Chargé de Communication-Patrimoine Culturel : « La Culture, vecteur de développement et de Vivre Ensemble »

« Chevalier de l’Ordre National de Mérite, Ecrivain, militant culturel, je suis engagé depuis de longues années dans la valorisation et la transmission du Patrimoine Culturel de Sainte-Suzanne et de La Réunion. La culture étant un pilier de notre société, vecteur de cohésion sociale qui façonne l’identité réunionnaise. »

Nityakali Canevy, 36 ans – Enseignante REP+ (Réseau d’éducation Prioritaire Plus) au collège de Cambuston et syndicaliste : « Eduquer et enseigner c’est construire l’avenir »

« Je me suis construite entre Cambuston et Petit Bazar. Je m’implique au quotidien à la réussite des enfants de mon quartier. Mes diverses missions me placent au cœur des besoins des jeunes et de leurs familles. L’inégalité des chances et l’injustice exacerbées par la crise COVID sont les fléaux contre lesquels je lutte au quotidien ».