Actualités

Résolution sur les relations internationales et le co-développement

7EME CONGRES DU PCR

Témoignages.re / 10 décembre 2010

La résolution sur les relations internationales et le co-développement a été lue dimanche en clôture du 7ème Congrès.

Considérant les débats et contributions des délégués de ce 7ème Congrès relatifs à la vie internationale du Parti et aux bouleversements géopolitiques, écologiques et économiques majeurs intervenus dans le monde et dans notre région, considérant la crise financière mondiale survenue aux États-Unis en 2008 qui a enclenché une crise “systémique globale” sans précédent depuis les années 30, cela révèle les contradictions de l’hégémonie que l’Occident (États-Unis/Europe) a imposée au monde depuis plus de 300 ans.

Ainsi, le monde voit émerger les anciens pays colonisés comme les nouveaux leaders économiques, politiques et diplomatiques en changeant radicalement la donne mondiale dans toutes les instances internationales et dans tous les rapports de force au niveau planétaire. Aussi, les pays du Sud menés par des puissances mondiales et régionales (Chine, Inde, Afrique du Sud, Brésil) nouent entre eux des solidarités et forment un nouvel internationalisme auquel notre parti adhère… Aussi, cette mutation mondiale a exacerbé les contradictions du modèle de développement réunionnais actuel basé exclusivement sur les transferts financiers de la France et de l’Europe. Alors que l’Europe est et sera de plus en plus confrontée à se recentrer sur sa zone économique continentale, les zones excentrées seront de plus en plus délaissées. Nous serons donc obligés de trouver d’autres alternatives et relais de croissance avec les partenaires du nouveau Monde.

Considérant le rôle pionnier du Parti communiste réunionnais qui, depuis sa création, a consacré l’impérieuse nécessité de La Réunion de nouer des solidarités à l’international et à trouver sa propre voie de développement, le Congrès appelle l’ensemble de la société réunionnaise à se préparer pour s’adapter à ce nouveau Monde en gestation qui consacrera la fin de l’hégémonie occidentale.

Par conséquent, face à cette situation mondiale qui s’observe sous nos yeux, il est primordial de préparer toute la société réunionnaise ainsi que notre Parti à prendre de plus en plus de responsabilités sur la scène internationale.

Pour se préparer à cette échéance inéluctable et être force de propositions, nous mettons au vote des délégués la création au sein de notre Comité central d’un Département international.