Actualités

Sauver les hôpitaux de Saint-Louis et de Cilaos : Gilles Leperlier écrit à la ministre de la Santé

Législative partielle : la défense du service public thème fort de la campagne

Témoignages.re / 31 août 2018

Hier, la mobilisation de Gilles Leperlier et de Jessie Caro pour sauver l’hôpital de Saint-Louis ainsi que celui de Cilaos a marqué une nouvelle étape. Le candidat soutenu par le PCR a adressé un courrier à la ministre de la Santé pour lui demander de prendre position sur le projet de fermeture des hôpitaux de Saint-Louis et Cilaos.

JPEG - 81.3 ko
Gilles Leperlier à la rencontre de la population de la 7e circonscription.

« Madame la Ministre,
Candidat à l’élection législative partielle dans la 7e circonscription de La Réunion, j’ai été interpelé par les citoyens sur le dernier rapport du COPERMO du CHU de La Réunion.

Dans celui-ci, il est indiqué que cette instance a validé la fermeture des hôpitaux de proximité de Saint-Louis et de Cilaos, sans autre alternative. Cette décision aurait des conséquences catastrophiques sur l’offre de soins dans le sud-ouest de l’île, et sur la vie économique du secteur.

Les populations concernées sont très inquiètes et le personnel des deux établissements ne comprend pas une telle décision. L’hôpital de Saint-Louis est le seul établissement situé entre les communes de Saint-Louis et Saint Paul, avec un bassin de population d’environ 150 000 habitants. Celui de Cilaos répond aux urgences d’une population isolée, et de touristes.

Fermer ces deux hôpitaux causerait des dommages sociaux et économiques terribles. Il y a donc urgence à agir pour empêcher la fermeture de ces deux centres de santé de proximité, dans l’intérêt de la population Réunionnaise et des professionnels. Aussi, nous souhaiterions connaître votre position sur ce sujet très sensible.

Espérant avoir pu vous sensibiliser et dans l’attente de votre retour. Je vous prie d’agréer, Madame La Ministre, l’expression de ma haute considération. »