Actualités

Section de Saint-Pierre : continuer le travail et renforcer l’adhésion aux idées du PCR

Comme au Port et à Saint-André, rajeunissement de la direction

Correspondant Témoignages / 9 avril 2018

Placé sous la bannière de « Continuer l’œuvre de Paul Vergès », le nouveau bureau de la section de Saint-Pierre a fixé de nombreux objectifs parmi lesquels : renforcer le parti par le nombre d’adhésions, véhiculer les convictions du PCR, et restaurer les cellules pour être à l’écoute du peuple.

JPEG - 44.5 ko
Gaëlle Antoine, nouvelle responsable de la communication de la section, et Mathieu Rafini, nouveau secrétaire de section, autour de Ghislaine Minatchy, secrétaire de section sortante : l’union des générations dans la lutte.

Jean-Michel Folio, président de cette assemblée générale, a remercié l’ensemble des « personnes invitées et camarades venus de toute l’île » pour assister à « ce moment important ». Ce dernier a souligné que la forte présence des invités dont, Pascal Basse de la France Insoumise, et Max Banon, montre « l’intérêt qui est porté à la section de Saint-Pierre, et au Parti Communiste Réunionnais en général ».

De son côté, Ghislaine Minatchy a présenté le rapport d’activité de la section, tel que la participation aux manifestations syndicales et aux élections, avec notamment la victoire de Jean-Luc Mélenchon à Saint-Pierre, lors de la présidentielle. Sans oublier, les propositions faites après le passage du cycle Berguitta.

Mathieu Raffini succède à Ghislaine Minatchy à la tête de la section

Mathieu Raffini a remercié « de la confiance que vous nous donnez pour continuer à construire le parti à Saint-Pierre ». En effet, la section s’est dotée d’un nouveau bureau avec plusieurs responsables à l’organisation, la communication et aux finances. L’objectif est d’assurer la pérennité et l’ancrage du PCR dans la capitale du Sud de l’île.

Le nouveau secrétaire de section a insisté sur le fait que l’ensemble des « tâches seront portés par tous les camarades jeunes et anciens », dans le but de renforcer le parti, à travers la mise en place de cellules, et la tenue des réunions hebdomadaires « pour être réactif et au fait de l’actualité ».

Le jeune homme a assuré que la lutte pour la dignité du peuple réunionnais se poursuivra. Il a également évoqué la croyance des communistes dans la lutte des classes, le renforcement du mouvement social et l’ouverture pour le rassemblement afin d’arriver vers le progrès social.

La section a également choisi Gaëlle Antoine comme responsable de la communication. Cette dernière a assuré : « on va réinvestir le terrain, car c’est du peuple que l’on doit être le plus présent en tant que parti communiste ». La section compte également créer une lettre pour ses adhérents, afin de les informer des actions à venir et de l’actualité. Le travail militant va se poursuivre avec la distribution de tracts, les réunions…

En clôture de cette assemblée générale, Elie Hoarau, Saint-Pierrois et président du Parti Communiste Réunionnais a assuré qu’ « en tant que communiste, on doit agir pour changer ce monde injuste, car si on n’agit pas, cela signifie que l’on cautionne et accepte les injustices. On ne peut pas faire une chose pareille ».

JPEG - 67.2 ko
Parmi les participants, des dirigeants du PCR et des invités acteurs des luttes qui ont marqué La Réunion ces dernières décennies.

« Faire ensemble un projet de développement »

Ce dernier a cité les hommes et les femmes qui ont changé les lignes ces dernières décennies, que ce soit à La Réunion, avec la loi du 19 mars 1946, que dans le monde, avec récemment l’anniversaire de la mort de Martin Luther King, le 4 avril, et les décès de Winnie Mandela et Linda Brown.

Elie Hoarau a assuré « qu’aujourd’hui, plus que jamais, on a besoin des communistes », car « l’humanité est en danger à cause du modèle capitaliste de production qu’il faut rapidement changer. Les communistes ont les solutions pour cela ».

Le président du PCR a conclu qu’il faut « faire ensemble un projet de développement, car ce n’est pas Paris qui va nous dire qu’il faut faire pour nous ». L’assemblée générale s’est clôturée sur une nouvelle dynamique pour la section de Saint-Pierre, elle-même, et ses voisines (Saint Joseph, Tampon, Petite Ile, Saint Louis, Etang Salé) présentes ce 6 avril 2018.

Correspondant