Actualités

Yvan Dejean : « le travail continue »

Hommage à Paul Vergès, discours du secrétaire général du PCR

Parti Communiste Réunionnais / 13 novembre 2019

Voici le discours prononcé hier par Yvan Dejean, secrétaire général du PCR, lors de l’hommage rendu hier à Paul Vergès par le Parti communiste réunionnais à l’occasion du troisième anniversaire de la disparition du fondateur du PCR.

JPEG - 130.3 ko

Mesdames, Messieurs, Chers camarades,
Le 12 novembre 2016 disparaissait notre camarade Paul Vergès. L’information avait soulevé une grande émotion. Les obsèques avaient donné lieu à une grande ferveur. Des personnalités diverses lui ont rendu un hommage exceptionnel. L’évènement était à la dimension de l’Homme et de son œuvre.
Oui, Paul Vergès était un homme d’exception et donc, irremplaçable. Cependant, il fallait donner un sens politique à cette perte physique.
Dès l’instant où son décès était connu, les dirigeants du PCR ont pris des dispositions pour faire vivre son œuvre majeure, l’organisation du Parti Communiste Réunionnais. Élie Hoarau a été désigné Président pour incarner la continuité. C’est notre référent à toutes et à tous, le référent des communistes réunionnais.
Récemment, nous apprenons qu’il avait été nommé au Centre National de Recherche Scientifique par lettre du Président de la République Georges Pompidou ; il abandonna la prestigieuse institution pour se mettre au service du peuple réunionnais et accepter les conditions de vie d’un militant, très éloignées du confortable plan de carrière qui lui était tout tracé.
Je ne pouvais pas prendre la parole ici, aujourd’hui, sans rendre hommage aux disparus mais surtout saluer le travail qui continue. En 2018 et 2019, c’est Maurice Gironcel qui était intervenu à cette place, en tant que secrétaire général du Parti.
Chers amis et camarades, Le travail sur la pensée continue.

« Le Parti est vivace »

Trois ans après le décès de Paul Vergès, un livre est sorti l’an dernier en France, sous le titre : “le Capital en toute simplicité”. Dans l’avant-propos, l’auteur note : “ce livre fait suite à une conférence organisée par le Parti Communiste Réunionnais, le 4 mai 2018 à la médiathèque Aimé Césaire de Sainte Suzanne (La Réunion), pour commémorer le 200e anniversaire de la naissance de Karl Marx”. L’auteur est M. Ho Hai Quang, Docteur d’État en sciences économiques ; ancien universitaire, il va sortir sous peu le 4e tome de l’histoire économique de La Réunion. Il dirige une association humanitaire Orange DiHoxyn pour aider les victimes vietnamiennes de l’Agent Orange, un gaz mortel utilisé par l’armée américaine durant la guerre contre la population vietnamienne. M. Ho habite à la Possession.
Les activités que nous entreprenons aident à nous faire connaître et partager le combat des autres peuples. Il y a une dizaine de jours nous avons tenu une Conférence Idéologique Internationale avec la contribution d’une quinzaine de délégués étrangers qui sont venus échanger sur nos expériences politiques respectives. Ils ont enrichi la question posée : “quelle communauté de destin de l’humanité, dans la nouvelle ère”. Vous pouvez lire dans Témoignages un résumé des interventions.
Ces actions montrent que le Parti est vivace et que nous avons de nouveaux camarades qui sont capables d’organiser des activités de dimension internationale et régionale. Ce renforcement idéologique arrive au moment où on discute du Mur de Berlin, 30 ans après sa chute. Nous avions dit que nous étions des Communistes Heureux. Sur ce point, comme sur d’autres, nous pouvons dire que Paul Vergès peut “dormir en paix”. Le travail continue.

Appel au rassemblement

Chers camarades, chers amis,
Il n’y a pas de générations spontanées ou de personnes prédestinées. Nous sommes là et nous devons agir, donner du sens à ce que nous faisons. Nous avons besoin de tout le parti pour arracher des victoires nouvelles. Avec les 4 phénomènes irréversibles : changement Climatique, évolution démographique, mondialisation de l’économie et bouleversement de l’innovation, nous sommes entrés dans de nouvelles de responsabilités et plus rien ne sera comme avant. Désormais, toutes nos réflexions doivent partir de ce constat pour formuler des propositions concrètes. C’est pourquoi nous appelons au rassemblement le plus large.
Il y a un an, fin octobre 2018, le PCR avait rappelé à Mme Girardin que sa visite en douceur n’était pas à la hauteur de la situation. Nous avions dit et écrit qu’il y a urgence à réunir une Conférence Territoriale pour écouter tous les porteurs de projets. Un mois après son passage, La Réunion était paralysé par un mouvement populaire sans précédent. Elle était obligée de revenir.
Un an est passé. Même le Président de la République est passé. Il ne s’est rien passé !
Pourquoi un tel manque de réalisme et d’anticipation ? Parce que ces personnes ne porte pas l’avenir d’un peuple, le peuple réunionnais. Plus que jamais, il nous faut un projet global élaboré par des Réunionnais pour des Réunionnais qui nous servira de base de négociation avec le pouvoir central. C’est peut-être agréable d’avoir raison dans son coin, cela ne règle pas une situation d’ensemble. Il faut le dialogue entre tous les partis, les organisations sociales, environnementales, culturelles, cultuelles et économiques. Nous devons veiller à l’unité de la population et personne ne doit rester sur le bord du chemin.

Nouvelle génération de cadre

Chers camarades et chers amis,
Une nouvelle génération de cadres a émergé au sein du Parti depuis la disparition de Paul Vergès. Ils sont là. Leurs figures vous seront de plus en plus familiers. D’autres nous rejoindront. Ainsi va le Parti Communiste Réunionnais qui, en 60 ans d’existence, a fait émerger une conscience que le peuple réunionnais existe et qu’il a des droits à faire valoir. Il a aussi son mot à dire sur la conduite des affaires du monde.
Oui, Paul Vergès peut dormir en Paix, les camarades assurent.