Grève à l’usine Tereos de Bois-rouge

Campagne sucrière arrêtée dans le Nord et l’Est

7 décembre 2017

Une fois de plus, l’intransigeance d’un patron est lourd de conséquence. Le refus de Tereos de donner suite aux revendications des travailleurs de l’usine de Bois-Rouge entraîne la paralysie de la campagne sucrière dans le Nord et l’Est de La Réunion.

Le mouvement de grève se poursuit à l’usine sucrière de Bois-Rouge. Les travailleurs sont en lutte contre la baisse d’une prime. Elle s’élevait à 2500 euros l’an dernier. Les ouvriers s’attendent à perdre 400 à 500 euros si rien ne change. Cette prime est liée à l’écart technique. Les discussions avec Tereos, propriétaire de l’usine n’ont toujours rien donné.

Ce blocage a des conséquences pour la campagne sucrière, car les cannes livrées ne peut être traitées. Cela concerne le Nord et l’Est de La Réunion.

80.000 tonnes sont en souffrance, souligne le président de la Chambre d’agriculture, qui appelle les deux parties à trouver une solution raisonnable.

Dans la même rubrique

Vive l’APL : logement et emploi sont liés
9 décembre 2017

« Prime de Noël » : 22 millions d’euros grâce aux plus pauvres
9 décembre 2017

Victoire des travailleurs de la sucrerie de Bois-Rouge
9 décembre 2017

La « prime de Noël » versée à 92.000 personnes
9 décembre 2017

Des travailleurs pour la création d’une SCOP à Profilage
8 décembre 2017

La Une

Emouvant hommage à Édouard Savigny
11 décembre 2017

Incendies en Californie et risques de déforestation de La Réunion
11 décembre 2017

Corse : les nationalistes remportent la majorité absolue
11 décembre 2017

France, USA et Grande-Bretagne boudent la remise du Prix Nobel de la Paix à ICAN
11 décembre 2017

Le nombre de personnes atteintes de démence triplera dans les 30 prochaines années
11 décembre 2017

2017 Témoignages
Contact | RSS 2.0