La pollution urbaine affecte la santé prénatale

Destination Santé

8 décembre 2017

Des bébés de faible poids de naissance ou de petite taille : chiffres à l’appui, des médecins britanniques confirment les effets néfastes de la pollution urbaine chez les femmes enceintes.

Le Pr Mireille Toledano et son équipe de l’Imperial College de Londres [1] se sont basés sur le registre national des naissances. Ils en ont identifié 540 000 entre 2006 et 2010, à l’échelle de l’aire métropolitaine de Londres. En parallèle, les scientifiques ont recueilli des données concernant le domicile des mères au moment de la naissance. A savoir les concentrations en différents polluants tels que dioxyde d’azote et les particules fines (PM2.5, PM10…).

Résultat : une élévation du niveau de pollution – particulièrement en PM 2.5 – serait associée à une augmentation respective de 2% à 6% et de 1% à 3% du risque de donner naissance à un bébé de faible poids ou de petite taille. Les auteurs profitent de leur travail pour interpeller les pouvoirs publics de leur ville mais pas seulement – « toutes les grandes capitales européennes sont concernées », disent-il - sur l’importance de mettre en place des politiques de prévention.

Dans la même rubrique

Dermatite atopique sévère : mieux la comprendre, pour mieux la prendre en charge
11 décembre 2017

Cigarette électronique : pas sans risque pour la bouche
11 décembre 2017

Un anti-cholestérol montre un effet sur la plaque d’athérome
11 décembre 2017

Syndrome des cheveux incoiffables, tout est dans les gènes
11 décembre 2017

La pollution urbaine affecte la santé prénatale
8 décembre 2017

La Une

La volonté d’autonomie des peuples ne peut plus être ignorée
12 décembre 2017

Les adversaires du PCR étaient déjà atteints de myopies, ils sont devenus aphones depuis dimanche
12 décembre 2017

Union sur l’essentiel : sauver 40 emplois à ArcelorMittal Réunion
12 décembre 2017

Grève à la SIDR
12 décembre 2017

Vente de la SIDR à la SNI : Paul Vergès avait lancé l’alerte
12 décembre 2017

2017 Témoignages
Contact | RSS 2.0