Crise à Mayotte : 70 % des électeurs refusent d’élire un député

19 mars 2018

La France avait décidé de maintenir hier le premier tour d’une élection législative partielle malgré un contexte social explosif. Initialement, des élus avaient affirmé qu’ils ne participeraient pas à l’organisation du scrutin. Ils ont changé d’avis une semaine avant le vote, à la veille de la venue d’Annick Girardin, ministre des Outre-mer, dans l’île.

Les faits ont montré que la visite ministérielle n’ont pas réglé le problème. Faute de réponse à leur revendication, les manifestants ont poursuivi le mouvement, qui se traduit notamment par des barrages pour empêcher toute circulation. Ceci a donc des répercussions sur le déroulement d’une campagne électorale. Les candidats n’ont en effet pas la possibilité de se déplacer pour informer les électeurs de leurs programmes.

Malgré cela, la France a tenu à ce que les élections se tiennent le jour décidé par un décret émanant de Paris. La sanction est tombée : près de 70 % des électeurs ne se sont pas déplacés. Il reste deux candidats pour se départager au second tour. Se pose d’ores et déjà la question de la représentativité de la personne qui sera le prochain député de Mayotte. En maintenant à tout prix une élection, la France fera du prochain député mahorais un élu qui entamera son mandat avec un vote de défiance de la part de la population. Les Mahorais n’ont-ils pas droit à un meilleur traitement de la part de ceux qui doivent assumer la responsabilité de la crise ?

J.B.

Dans la même rubrique

Après la Coupe du monde : le gouvernement français célèbre une équipe qui représente le contraire de sa politique
17 juillet 2018

La grande diversion terminée, rien n’est réglé
16 juillet 2018

Trump se passe de ses “conseillers stupides”
13 juillet 2018

L’Inde a dépassé la France
11 juillet 2018

La casse du service public va se poursuivre
10 juillet 2018

La Une

« Bilan de la visite de Stéphane Travert : une visite pour quoi faire ? »
17 juillet 2018

Après la Coupe du monde : le gouvernement français célèbre une équipe qui représente le contraire de sa politique
17 juillet 2018

Confirmation de la vision d’avenir des anciens dirigeants d’Air Austral
17 juillet 2018

Késtyon ? Répons ! Késtyon ? San répons ! Tardra viendra
17 zwiyé 2018

« Si ou i koné ou i koné pa ou va konète »
17 zwiyé 2018

2018 Témoignages
Contact | RSS 2.0