Forum

La crise de confiance envers la viande et le lait réunionnais s’amplifie

Avec l’apparition de la chlamydiose bovine

Manuel Marchal / 4 juin 2019

Après la leucose bovine, une autre maladie touche les élevages, la chlamydiose bovine. Ceci interroge sur les mesures prises pour empêcher l’importation de maladies qui contaminent le cheptel réunionnais. En effet, dès 1976 notre île était frappée par la brucellose en toute discrétion eu égard à la censure pratiquée à l’époque par l’État sur cette question. Or la Brucellose est une maladie transmissible à l’être humain et dangereuse. Depuis d’autres épidémies ont touché La Réunion. Hier, des éleveurs soutenu par une coopérative et la Chambre d’agriculture ont demandé à l’État d’informer sur la bonne santé du cheptel réunionnais pour que la population puisse être en confiance quand elle consomme du bœuf réunionnais. Pour sa part, l’ADEFAR milite pour que l’État prenne des mesures visant à éradiquer ces épidémies.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.