Sports

Les clubs FSGT REUNION….. des clubs engagés

Témoignages.re / 21 novembre 2020

La Fédération sportive et gymnique du travail (FSGT) est une fédération omnisports agréée Jeunesse et Sports et Jeunesse et Éducation populaire. Elle a été créée en 1934 par fusion de la Fédération sportive du travail (FST) et de l’Union des sociétés sportives et gymniques du travail (USSGT). Elle est membre du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) et de la Confédération sportive internationale travailliste et amateur (CSIT).

A la Réunion, depuis quelques années plusieurs acteurs du milieu sportif se sont engagé sur cette voie originale correspondants à leurs aspiration de faire du sport autrement.

[Le choix des clubs sportifs de s’affilier à la Fédération multisport FSGT
Une fédération d’éducation populaire qui s’appuie sur un bénévolat militant, pour développer un sport associatif tout au long de la vie, accessible à toute la population, notamment aux milieux les plus populaires et en difficultés sociales.
Au sein du mouvement sportif, on peut pratiquer à la FSGT par hasard. Mais faire le choix de la FSGT, c’est faire le choix
• de compétitions éducatives (où l’on cherche vraiment à progresser ensemble)
• de formations sur le tas (où l’on part de son expérience sur le terrain pour se former)
• d’innovations (qui visent à adapter le sport aux pratiquants)
• de solidarités (sans oublier personne)
Petite enfance, enfants, jeunes, adultes, retraités, familles … écoliers, étudiants, travailleurs, employés, cadres, chômeurs, chacun trouve sa place à la FSGT

Les OBJECTIFS de ces clubs

- d’établir un lien entre les familles et l’école afin de permettre à celle-ci de remplir pleinement sa mission éducative et sociale ;
- de prolonger l’œuvre scolaire en promouvant l’éducation populaire, notamment :
- par l’organisation d’activités éducatives tendant à compléter la formation intellectuelle, physique et morale des enfants en dehors des heures de classe.
- par l’organisation de loisirs culturels pour les adolescents et les adultes.
- de permettre ainsi l’émancipation civique, intellectuelle, sociale et technique des habitants de la commune, en particulier ceux de la région nord-est dionysienne.

Les acteurs s’engagent et se fixe pour principale mission de promouvoir, au travers du sport, les valeurs humaines essentielles suivantes :,
- le respect de l’autre ;
- la solidarité, déjà induite dans la pratique d’un sport collectif tel que le Handball.

Elle doit se manifester à la fois sur le terrain et en dehors ;
- la responsabilisation et la citoyenneté : le club ne doit pas se contenter d’accueillir des consommateurs du sport ou autre activité sportive ou culturelle mais doit former des "citoyens" capables de s’impliquer dans la vie du club (encadrement, arbitrage, etc. ...)

La volonté de ces clubs et de promouvoir ces valeurs, se traduit par l’établissement d’engagements sociaux.

Les objectifs sociaux :

- faire adhérer le plus grand nombre de personnes dés le plus jeune âge aux valeurs définies ci-dessus ;
- favoriser l’intégration et la socialisation de jeunes en utilisant la pratique du sport et en privilégiant l’esprit d’amitié et de convivialité dans le club ;
- garantir des modalités de soulagement financier lors de l’adhésion (limitation du coût de l’adhésion, tarifs réduits, échelonnement du règlement…) ;
- protéger et développer les bases morales et éthiques du sport, ainsi que la dignité humaine et la sécurité de ceux qui participent à ces activités sportives, en protégeant notamment les mineurs de toute exploitation à des fins politiques, commerciales et financières, et de toutes pratiques abusives et avilissantes, y compris l’abus de drogues.

les visées par ces clubs :

- La recherche de l’omnisports ; c’est le sport au service de l’accomplissement du bien être de l’homme. Le refus des cloisonnements et des juxtapositions se limitant à une approche technique du sport.

- L’engagement et la solidarité en actes contre les inégalités sociales. Que ce soit dans le sport ou dans la société, rechercher les possibilités pour s’auto développer ensemble, d’où le rejet des formes hiérarchisées de fonctionnement et d’exercice des pouvoirs.

- La perspective d’universalité ; participer à la construction d’un monde plus humain, plus citoyen, plus solidaire.