Di sak na pou di

15.000 artisans pris en otages pour Le Pen

Témoignages.re / 11 février 2012

Marine Le Pen reçue à la Chambre de métiers, comme beaucoup d’artisans, je suis tombé des nues quand j’ai appris cette nouvelle dans la presse. Que M. Picardo aille saluer la candidate du Front national à son hôtel est une chose, mais que le président de la Chambre de métiers la reçoive dans les locaux de la CMA en est une autre. Du coup, c’est comme si les 15.000 artisans de La Réunion avaient accueilli Marine Le Pen, merci pour notre réputation !

Son programme, c’est de mettre sur le dos des autres les problèmes. S’il y a du chômage, c’est à cause de l’immigration, si les artisans ont des problèmes, c’est à cause de l’euro. Quand la présidente du Front national est contredite, elle ne répond pas, elle dit que son interlocuteur n’est pas crédible…
Tout cela n’est pas sérieux, mais le problème, c’est que comme elle a été reçue à la Chambre de métiers, cela fait croire que les mensonges du Front national n’en sont plus. Notre président a-t-il pensé à l’effet sur la population ?
Car la Chambre de métiers, ce sont ce que l’on appelle des acteurs économiques, des gens sérieux. S’ils accueillent Marine Le Pen, c’est qu’elle dit des choses sérieuses… voilà comment 15.000 artisans ont été pris en otages.

Le motif de cette présence à la Chambre de métiers, c’est que les artisans puissent se faire une idée du programme d’un candidat à la Présidentielle. Tous les artisans n’étaient pas là mercredi. Comment les 15.000 artisans de La Réunion seront-ils informés ? Va-t-on utiliser la revue de la Chambre pour faire la propagande des idées du Front national ?
La Chambre de métiers vit de subventions, les donateurs seront-ils d’accord pour payer pour cette action de communication ?
L’accueil de Marine Le Pen à la Chambre de métiers est un scandale, et je me sens aussi mal à l’aise que tous les commerçants qui ont été aussi pris en otages par le président de la CCIR.

R.C.


Kanalreunion.com