Di sak na pou di

« Le Paradoxe de notre ère »

Témoignages.re / 19 février 2010

Ce texte est affiché dans la Maison du Tibet à New Delhi. En quelques mots, il résume quelques paradoxes de notre société :

« Nous avons de plus grandes maisons, mais de plus petites familles ;
Plus de facilités, mais moins de temps ;
Nous avons plus de diplômes, mais moins de bon sens ;
Plus de connaissances, mais moins de discernement ;
Plus d’experts, mais aussi plus de problèmes ;
Plus de médicaments, mais une santé plus précaire ;
Nous avons été capables d’aller jusqu’à la lune et d’en revenir,
Mais nous avons encore des difficultés à traverser la rue
pour y rencontrer nos nouveaux voisins.
Nous fabriquons davantage d’ordinateurs à même de fournir
un plus grand nombre de données
et de produire encore plus de copies,
Mais dans le même temps nous communiquons
de moins en moins entre nous.
Nous avons été très forts en quantité, mais faibles en qualité
Nous multiplions les lieux de restauration rapide,
Mais dans le même temps notre digestion en est altérée ;
Nous sommes devenus de grands hommes,
mais également des esprits étroits ;
Nous multiplions les profits
Mais nos relations deviennent superficielles.
C’est une époque d’abondance à l’extérieur,
mais de pénurie à l’intérieur
Le XIV Dalaï Lama ».


Kanalreunion.com